Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article



Dernières dépêches


Comment

Société

Education nationale : Les enseignants stagiaires sommés de rejoindre leurs postes "au plus tard mercredi"
Publié le lundi 16 avril 2012   |  AIP




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


La ministère ivoirien de l’Education nationale, somme les quelque 3000 enseignants stagiaires du secondaire, fraichement recrutés, de rejoindre leurs postes d'affectation "au plus tard mercredi", menaçant de poursuivre devant les tribunaux tous ceux qui, après avoir perçu leur prime d'installation, ne s'y rendraient pas.

"Tous les stagiaires, qui après réception des primes, auraient décidé de ne pas se rendre sur les sites de fonction au plus tard le mercredi 18 avril 2012, seront poursuivis devant les tribunaux de côte d’ivoire, conformément aux lois et règles en vigueurs en la matière, et seront interdits de fréquentation de toutes universités publiques et privées de côte d’ivoire", souligne une note d’information dudit ministère, dont l’AIP a reçu copie, lundi.

Pour combler le déficit dans le secteur de l’enseignement secondaire, le Ministère de l’Education nationale de côte d’ivoire en collaboration avec le Programme d’Urgence Présidentiel, a initié un vaste programme de recrutement de trois mille enseignants, selon les disciplines et les besoins immédiats, rappelle-t-on.

Chacun de ces professeurs, qui achèvent une formation de dix jours, s’est engagé à "respecter la procédure de toute l’opération par la signature d’un contrat individuel de quatre mois, qui débute par l’octroie d’une prime d’installation de 50.000 francs par le ministère".

"Le Ministère de l’Education nationale tient à rassurer tous les stagiaires, que toutes les dispositions seront prises pour le respect scrupuleux des termes du contrat tel que définit par ledit contrat", conclut la note d’information.

(aip)

ngj/tm

LIENS PROMOTIONNELS