Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches


Comment

Politique

Convention du FPI / Des frustrations en l’air à l’hôtel Belle Côte : Voici les raisons
Publié le vendredi 20 avril 2012   |  L'intelligent d'Abidjan


Réconciliation
© Abidjan.net par Nathan KONE
Réconciliation Nationale: Le Président de la CDVR Charles Konan Banny a reçu une délégation du FPI
Mercredi 28 Mars 2012. Cocody Riviera. Le Président de la commission Dialogue Vérité et Réconciliation a échangé avec une délégation du Front Populaire Ivoirien conduite par le Président par Intérim Miaka Oureto et composée des ministres Alphonse Douati (Photo), Danon Djedjé et de Mme Odette Lorougnon


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le Front populaire ivoirien prépare activement sa convention du 29 avril 2012. Mais comme toute organisation, celle conduite par le ministre Alphonse Douaty ne manquera pas de faire son lot de frustrés.La source de frustration se trouve dans l’ambition de réunir 3.000 personnes à l’hôtel Belle Côte. Si ce record devait être atteint, il serait difficile pour Alphonse Douaty et son équipe d’installer tous les délégués attendus. L’hôtel Belle Côte n’a pas de salle qui puisse contenir 3000 personnes. De nos investigations, il ressort que l’établissement hôtelier possède au total 14 salles de réunion. La plus grande est la salle Affi Djoko A qui a une capacité de 500 places sur une superficie de 456 m². Cette salle est jumelée à la salle Affi Djoko B d’une capacité de 450 places (360 m²). Lorsque ces deux salles sont fusionnées, ce qui est possible selon la disposition sur place, la capacité passe alors à 1.000 places sur 816 m². Il faut débourser 1.230.000 F CFA pour s’offrir cette salle unique. 1000 places, c’est donc le maximum que puissent offrir le président du comité d’organisation et son équipe. A moins de revoir ses prévisions à la baisse, il y aura des grincements de dents si tous les délégués devaient pointer débout. A cause de la convention du 29 Avril dont la date avait été fixée, avant que la date du dialogue républicain soit communiquée par courrier, le FPI a souhaité un report du conclave de Grand Bassam.

Au delà de la question d’agenda, des observateurs soupçonnent le FPI de voir d’un mauvais œil la présence d’autres partis politiques de l’opposition dans le dialogue républicain en cours.

SD

LIENS PROMOTIONNELS