Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Sport
Article



Dernières dépêches


Comment

Sport

Football / Hamed Modibo Diallo (Ex-international ivoirien) à propos de l’échec de la Côte d’Ivoire à la CAN depuis 92 : ‘’Ils ont ignoré le fétiche des Eléphants et c’est dommage !’’
Publié le vendredi 20 avril 2012   |  L'intelligent d'Abidjan


Football:
© AFP par DR
Football: CAN 2012, Demi-finale: Mali 0 - 1 Cote d`ivoire
Libreville (Gabon), 08/02/2012


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


L’ancien joueur de l’Alliance club de Bouaké et des Eléphants, Hamed Modibo Diallo est rentré au bercail pour officialiser son union avec sa fiancée. Le footeux qui a mis un terme à sa carrière en 2010, croit bien connaître le remède des nombreux échecs des Eléphants à la CAN depuis 1992 au Sénégal.

« Je vais bien. Pour tout vous dire, j’ai arrêté le football, il y a deux ans aux Etats-Unis. Mais avant, j’ai connu une excellente expérience en France, précisément à Laval et à Amiens. Avec ces deux clubs de Ligue 2, j’ai terminé meilleur buteur du championnat avec respectivement 19 et 20 buts. J’ai joué au Havre dès mon arrivée en France. C’était mon premier club. Mais, c’est à Laval et Amiens que j’ai explosé. Ensuite, j’ai évolué à Angers avant d’aller vivre une expérience aux Etats-Unis. Aujourd’hui, je suis dans le business. En fait, je suis toujours dans le football ». Telles sont les nouvelles données par Hamed Modibo Diallo, présent à Abidjan depuis le mois de mars 2012. L’ancien joueur de l’Alliance club de Bouaké qui a eu le privilège de porter la tunique orange, blanc, vert de l’équipe senior, n’oubliera pas son passage à Zambakro, suite à la débâcle de la CAN 2000, sous la houlette du Général Robert Guéi, alors président de la Côte d’Ivoire : « Psychologiquement, c’était difficile. J’ai connu de beaux moments en sélection, mais ce souvenir de Zambakro, est encore vivace dans mon esprit. A la CAN 2000, on est passé à côté de la plaque ». Evoquant le passage à vide des Eléphants depuis 2000 et surtout l’échec à la CAN, Hamed Modibo Diallo indexe les dirigeants de la Fédération ivoirienne de football. Pour l’ex-attaquant des Eléphants, les décideurs ont boycotté le fétiche : « Ils ont ignoré le fétiche des Eléphants et c’est dommage. Je ne peux pas comprendre qu’on puisse mettre à l’écart quelqu’un qui nous a permis de gagner le trophée en 1992. Dieu a voulu que le héros de Sénégal 92 soit Gouaméné Alain. C’est lui le fétiche de la sélection nationale. Que les gens laissent de côté les problèmes de personnes ». Hamed Modibo Diallo souhaite donc que la sélection nationale A soit confiée à Gouaméné Alain. « S’il prend cette équipe, on gagnera la CAN. Je n’ai rien contre Zahoui, mais je dis que Gouaméné, a au moins, un passé par rapport à lui. Il faut faire confiance à Alain », dira-t-il. Prenant l’exemple de Laurent Blanc, ex-vainqueur du Mondial 98 et de l’Euro 2000 avec les Bleus et aujourd’hui sélectionneur de la France, il milite ardemment pour que Sidy Diallo coopte Gouaméné Alain. Pour le développement du ‘’cuir’’ en Côte d’Ivoire, il a un projet : « Avec mon ami Eric Descombes qui vit aux Etats-Unis, je compte venir en aide au football ivoirien. Nous avons déjà remis le projet à la FIF et nous n’attendons que son OK ! Ce projet consiste à doter les clubs ivoiriens de terrain d’entraînements, donc la construction d’infrastructures sportives et bien évidemment le sponsoring d’entreprises américaines ». Selon Hamed Modibo Diallo, si la Côte d’Ivoire ne fait rien à la base, son football va foutre le camp à l’image du Nigéria qui a connu une excellente génération de joueurs talentueux (Okocha, Finidi, Yékini, Amokachi, Amuniké, Sunday, etc.)

Annoncia Sehoué

LIENS PROMOTIONNELS