Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article



Dernières dépêches


Comment

Société

5 mai 1934 – 5 mai 2012 : Bédié, le Magnifique, le Splendide, le Grand, a 78 ans !
Publié le samedi 5 mai 2012   |  Le Nouveau Réveil


Visite
© Abidjan.net par Prisca
Visite de courtoisie : le nouveau Président de l`Assemblée nationale, Guillaume Soro chez Bedié
Mercredi 14 mars 2012. Abidjan. Résidence du Président du PDCI-RDA et du RHDP. Le nouveau Président de l`Assemblée nationale, Guillaume Soro rend une visite de courtoisie au président Henri Konan Bedié (photo)


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Comme beaucoup l’envient ! Et, ils n’ont pas tort. Moi, en premier. Et, Henriette, l’Adorable, a eu raison de tomber sous son charme, dès le premier jour, de l’aimer, et de le chérir pour toute la vie. La vie est vie quand on tient compte de ce qu’on met dans la vie. Henri Konan Bédié, c’est la vie bien remplie ! J’ai observé, discrètement, pendant près d’un mois, Henri Konan Bédié, j’ai remué la tête en guise d’acquiescement et, je me suis dit, ses amis, promotionnaires, de collège, de lycée, d’université, n’ont pas eu tort de l’avoir surnommé l’Empereur. Et je me suis dit, ce n’est pas par hasard qu’il a beaucoup de suiveurs, tant, tout en cet homme respire magnificence, splendeur et grandeur. Oui, Henri Konan Bédié est Grand ! Oui, Henri Konan Bédié est Magnifique ! Incontestablement. Assurément, toutes ces qualités, toutes ces vertus tiennent à son ascendance et à son éducation princière. L’art de la finesse, cela s’apprend très tôt. Même dans le sein de la mère. Pour les princes, surtout. Et, Henri Konan Bédié est prince, nous le savons. Fils du Roi des Nambê. La finesse est un trait du génie des gens intelligents. Dire que Henri Konan Bédié est un homme intelligent, c’est plus qu’une lapalissade pour les Ivoiriens. Dire que Monsieur Bédié est humain et humaniste, c’est plus qu’un secret de polichinelle. Parler de la finesse de Henri Konan Bédié, relèverait, en mon sens, de la tautologie. Tant la finesse est incrustée en ses idées, en ses paroles, en ses faits et gestes. Et, cette vertu de la finesse, Henri Konan Bédié va la cultiver et la conforter tout au long de sa vie. Dans ses rapports avec tous les hommes. Quel est donc cet homme dont on ne dit que du bien, partout où nous nous sommes passés ? Et ce, depuis son enfance ? A preuve, la famille de Malinké où il a séjourné pendant son cycle primaire à Bocanda ne tarit pas d’éloges à l’endroit d’Henri Konan Bédié. A la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps) où il a été chef de service, si c’étaient les agents qui notaient les travailleurs, Monsieur Bédié aurait eu 20/20 comme notation. Partout où il est passé comme étudiant, comme ambassadeur, comme ministre de l’Economie et des finances « Monsieur miracle ivoirien », comme président de l’Assemblée nationale, comme président de la République, démocratiquement élu dans les urnes par vote populaire, Henri Konan Bédié a toujours eu raison, chaque fois, qu’il prend une position. Il était le seul ministre de Félix Houphouët-Boigny à pouvoir le faire fléchir sur certains dossiers. Car, il donnait des orientations avisées. Pour traduire son admiration pour son jeune ministre, "le Vieux" ne manquait pas de dire aux autres ministres, dont certains ne cachaient point une pointe de jalousie : «Vous savez, Bédié a grandi dans l’antre du Capitalisme à Wall Street (aux Etats-Unis)». Comme pour avouer son admiration pour ce jeune érudit, pétri de talent et de connaissances. A propos de Bédié qui triomphe toujours même quand il se rebellait, Bédié a été membre de la Feanf, ne n’oublions pas, il a été porté à notre connaissance, un combat solitaire qu’il mena contre ses camarades, et leur professeur, un Blanc de surcroît. Honnête, le professeur est venu après avouer publiquement : M. Bédié, c’est vous qui aviez raison.

Effectivement, M. Bédié ne pouvait qu’avoir raison. Car, le Sphinx a, pour lui, le sens de la mesure. Henri Konan Bédié ne parle pas pour parler. Toute parole, qui sort de de la bouche de N’zuéba, est toujours précédée d’une grande et profonde réflexion. A ce niveau, je vais vous faire une révélation de taille : de tous ses adversaires, celui, qui admire le plus Henri Konan Bédié, s’appelle M. Laurent Gbagbo. Politiquement et publiquement, Gbagbo attaquait son aîné Bédié. Mais, du temps où Henri Konan Bédié était aux affaires et que le leader du Fpi, dans l’opposition, lui rendait souvent des visites de courtoisie, on l’a entendu, à maintes reprises, dire : «Henri même, il est né comment ? Comment fait-il pour se mettre au-dessus de nos criailleries quotidiennes ?» Oui, Henri Konan Bédié s’est toujours mis au-dessus de la mêlée car c’est un grand penseur. Et N’zuéba a donné la pleine mesure de ce qu’il est dans le noumène alors que les autres sont dans le phénomène pendant ces 20 dernières années en Côte d’Ivoire. C’est ce dépassement qui a fait que Henri Konan Bédié a sauvé la Côte d’Ivoire, au moins, 7 fois, de 1999 à 2011. Un observateur attentif, contemplatif, a tout résumé, dans cette phrase : Heureusement, Henri Konan Bédié était là !

En 1999, Henri Konan Bédié en sa qualité de président de la République, était là pour que le sang ne coulât pas. En 2001, heureusement, Henri Konan Bédié, en tant que doyen d’âge des leaders politiques, était là. Pour permettre à Laurent Gbagbo d’ouvrir son Forum de la réconciliation nationale quand Guéi Robert et Alassane Ouattara ne voulaient pas venir.

En janvier 2003, à Marcoussis. Heureusement, Henri Konan Bédié était là. Pour imposer le maintien de Laurent Gbagbo à son poste de président aux rebelles, dirigés par Guillaume Soro, qui ne voulaient plus entendre parler de lui.

En 2005, le 18 mai. Heureusement, Henri Konan Bédié était là. Pour donner son onction à la création du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) qui va délivrer la Côte d’Ivoire, quelques années plus tard.

Le 4 septembre 2005. Heureusement, Henri Konan Bédié était là. Pour éviter que les jeunes du Rhdp, rassemblés au palais des sports de Treichville, ne marchassent sur la présidence, ce qui aurait causé une hécatombe. Connaissant Gbagbo et sa boulimie du pouvoir.

De 2007 à 2010. Heureusement, Henri Konan Bédié était là. Pour apporter son expérience de sachant. Comme cette autre marche des jeunes du Rhdp en mai 2010 qu’il fit annuler à la dernière minute. Sinon, Gbagbo allait verser le sang de ces jeunes et, par la même occasion, déclarer l’Etat d’urgence pour ne pas aller aux élections. Il a fallu le Sphinx de Daoukro pour voir le large dos du nageur. Et puis, pendant et après les premier et second tours de l’élection présidentielle 2010 : ce renoncement à la contestation des résultats ; cet appel historique aux militants du Pdci pour voter Allah Gnissan (Alassane Ouattara); cette présence au Golf hôtel sous les bombes, pour maintenir la flamme de la combativité chez les plus jeunes à ne pas céder au découragement. Heureusement, Henri Konan Bédié était là !
Le souhait de tous les Ivoiriens, qui l’admirent avec fierté car homme de paix, c’est que Dieu Tout-puissant le garde le plus longtemps possible parmi nous. Que l’Empereur Henri Konan Bédié devienne le grand miroir de notre mémoire collective où chaque Ivoirien ira puiser sa dose de sagesse pour «Le progrès pour tous, et le bonheur pour chacun».
Bon anniversaire, président Henri Konan Bédié, le Magnifique !

Denis KAH ZION

LIENS PROMOTIONNELS