Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article



Dernières dépêches


Comment

Société

Après l’attaque de Yopougon, l’évasion des prisonniers à la Maca / Un “commando invisible’’ attaque à Cocody : Trois hommes en treillis arrêtés aux abords de la résidence d’Ado
Publié le lundi 7 mai 2012   |  Le Mandat




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Après une attaque signalée dans un camp des Frci à Yopougon-Sideci la semaine dernière, le week-end, ces tueurs à gage ont fait parler d’eux dans la commune de Cocody. Le ‘’Camp Djebel’’, dirigé par le Commandant Salif Traoré dit ‘’Tracteur’’, du nom de sa Compagnie sis à Cocody-Angré non loin du commissariat du 22ème arrondissement, a été attaqué. Ce, dans la nuit du samedi 5 au dimanche 6 mai 2012, aux environs de 1h30, selon les témoignages du Cdt Dosso Tiécoura, arrivé quelques instants plus tard sur les lieux et cité par le site d’information connexionivoiriennet. Toujours selon l’officier, deux éléments des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) ont été tués à bout pourtant par de faux policiers, suite au refus de ces derniers de leur faciliter l’accès à leur base. A en croire le commandant, c’est entre 1h et 1h30mn que 4 individus puissamment armés, à bord d’un véhicule de patrouille de la police nationale, se sont présentés à l’entrée du ‘’Camp Djebel’’. Ces derniers ont exprimé leur souhait d’entrer dans l’enceinte du camp. Face au refus et après quelques échanges avec les deux Frci en faction au portail, les soldats ont décidé de retourner pour alerter la hiérarchie. C’est en ce moment que les faux policiers ouvrent le feu dans le dos des éléments du Commandant Salif Traoré dit Tracteur, faisant 2 morts avant de quitter les lieux. Cependant, alerté quelques minutes plus tard, le Commandant Dosso Tiécoura issue de la même Compagnie, en patrouille avec d’autres éléments reçoivent un appel faisant état de l’arrestation de 3 Frci armés non loin de la résidence du président de la république, à proximité du dispositif de sécurité. Malheureusement, ces individus ne seront pas identifiés comme ceux ayant attaqué leur camp, quelques instants plus tôt. Ils ont été appréhendés et conduits au 18ème Arrondissement, à la Riviera.

RUTH KAMONOU
Source: connection ivoirienne

LIENS PROMOTIONNELS