Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches


Comment

Politique

Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation : Les raisons de la suspension de la représentante de la CEDEAO
Publié le samedi 12 mai 2012   |  Le Patriote




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Mme Djégué Kane Diallo ne siège pas pour le moment au sein de la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation. Celle qui représente la CEDEAO dans la Commission a été mise en quarantaine par le Président Charles Konan Banny. Mme Djégué Kane a été suspendue pour avoir menti sur son profil et pour des problèmes avec la justice de son pays d’origine, le Mali. La représentante de la CEDEAO a été choisie à partir d’une short liste proposée par les associations des ressortissants de la CEDEAO. Soucieux de la parité entre homme et femme, le président Banny a porté son choix sur elle, vu l’excellent profil qu’elle affichait. Malheureusement, Mme Djégué Kane a menti sur ses aptitudes professionnelles. Elle s’est présentée comme une avocate. Alors qu’il n’en est rien. Pire, elle a caché au président de la Commission qu’elle a des problèmes avec la justice malienne. Mme Djégué Kane est impliquée dans une affaire en pénale au Mali. L’affaire est encore pendante devant la justice. En attendant donc que la justice tranche, le président Charles Konan Banny a décidé de la mettre un peu à l’écart des activités de la Commission. Au risque de discréditer l’institution qu’il dirige. Nous avons rencontré, M. Sran Kouassi Franck, le porte-parole de la CDVR pour en savoir un peu plus. Il s’est refusé de faire tout commentaire sur cette affaire. Quant à la concernée, toutes nos tentatives pour recueillir sa version sont restées vaines.

Jean-Claude Coulibaly

LIENS PROMOTIONNELS