Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches


Comment

Politique

Plan ORSEC/ Hamed Bakayoko aux habitants des zones à risques: “Ne soyez pas réfracteurs aux déguerpissements prévus par l’Etat”
Publié le samedi 12 mai 2012   |  Le Patriote


Activités
© Ministères par DR
Activités du ministre d`Etat, ministre de l`Intérieur: Visite terrain de Hamed Bakayoko au District de police et au bassin orageux d`Abobo
Vendredi 11 mai 2012. Abidjan. Le ministre d`Etat, ministre de l`Intérieur, M. Hamed Bakayoko visite les commissariats de police des 13è,14è et 15è arrondissement d`Abobo, ainsi que le bassin orageux construit dans le cadre du plan ORSEC


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Il vaut mieux prévenir que guérir, dit l’adage. Le ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko intégrant ce proverbe était hier dans une zone à risque dans la commune d’Abobo pour parler aux habitants qui courent de réels dangers en cette période de pluies. Dans un bassin où l’eau stagne de manière permanente, sur la route d’Aboboté, des personnes ont trouvé la force d’y bâtir leurs habitations. Evidemment, elles sont assaillies par les eaux et les inondations qui sont parfois mortelles surtout en saison de pluies. Le temps passe et les eaux y font toujours des dégâts sans que des décisions courageuses ne soient prises. En compagnie du directeur général de l’Office nationale de la protection civile, Fiacre Kili, le premier responsable de la sécurité des Ivoiriens a sensibilisé les populations à tourner le dos à ces zones qui mettent la vie de leurs familles en danger. Après une visite, en effet, dans une cour située dans le bassin, qui rend l’accès à la cour pénible, le ministre de l’Intérieur s’est difficilement expliqué la sourde oreille des populations face aux nombreux appels du gouvernement lancés à leur endroit. «Madame vous n’avez pas peur de rester dans cette zone. Vous-mêmes, vous savez qu’en restant ici, vous mettez non seulement votre propre vie, mais également celle de toute votre famille en danger. Mais pourquoi vous vous entêtez?», a-t-il interrogé la présidente de l’association du quartier. Surtout que dans le plan ORSEC, il est prévu que ces personnes soient relocalisées. «La saison des pluies est là. Il ne faut pas attendre un matin pour être surpris des dégâts que feront les eaux. Nous savons ce qui peut se passer. C’est pourquoi on veut vous aider à vous relocaliser ailleurs. Mais ne soyez pas réfracteurs à ça. Il ne faudrait pas que vous vous opposez aux déguerpissements prévus par l’Etat. Ne mettez pas vos vies en danger. Nous sensibilisons, il faut que vous comprenez ça», a-t-il recommandé. Selon le ministre, la sensibilisation sera intensifiée afin de faire entendre raison aux populations et d’éviter que le gouvernement retourne sur ces sites à risque pour pleurer des morts et apporter des réconforts qui ne peuvent pas remplacer des vies humaines. Il faut noter que ce sont 22 bassins d’orage qui ont été identifiés à Abobo et que 1052 familles sont à reloger. L’Etat est en train de prendre les mesures urgentes pour accélérer le processus de relocalisation et d’attribution de terrains aux propriétaires des cours en question.

Lacina Ouattara

LIENS PROMOTIONNELS