Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Art et Culture
Article



Dernières dépêches


Comment

Art et Culture

Enseignement supérieur / Professionnalisation de 22 filières : Les prototypes du système LMD se mettent en place
Publié le mardi 15 mai 2012   |  L'intelligent d'Abidjan




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a ouvert le lundi 14 mai 2012 à l’ENS, un atelier autour du thème « Mission de formation à l’utilisation du prototype de filière dans l’enseignement supérieur». Cet atelier qui se tient sur trois jours, a pour but d’établir les curricula pour la mise en œuvre du système Licence-Master-Doctorat (LMD) à la rentrée prochaine, en septembre 2012.

Selon Pr. Coulibaly Adama, point focal du système LMD en Côte d’Ivoire, ledit atelier qui prend fin le mercredi 16 mai 2012 fait partie du Projet d’appui à l’enseignement supérieur (PAES) édicté par l’Uemoa pour ses pays membres. Il a rappelé qu’en septembre 2011, 22 filières professionnalisées avaient été identifiées par le ministère de l’Enseignement Supérieur. Il s’agit aujourd’hui, en harmonie avec le cahier de la Chaire Unesco, d’établir des curricula qui se présentent sous la forme d’un guide d’accompagnement pour des prototypes à définir. Pr. Abou Karamoko, directeur de cabinet-adjoint du ministre Cissé Ibrahim Bacongo a salué l’aide apportée par l’Université du Québec à Montréal (UQAM), dans le cadre du projet Uemoa. «En déléguant des experts chargés de transmettre les formations concernant le système LMD aux pays africains que sont le Bénin, le Niger, le Togo et la Côte d’Ivoire, l’UQAM qui a une longue expérience dudit système, aide ainsi ces pays à se mettre en conformité avec les exigences internationales en matière d’enseignement supérieur», s’est félicité M. Karamoko. Quant à Eric Mottet, professeur à l’UQAM et expert chargé de dispenser la formation, il a affirmé qu’il avait pour mission d’appuyer la Côte d’Ivoire, afin de consolider l’existant et faire aussi assimiler l’inexistant. « Mettre en place le système LMD permettra une mobilité extraordinaire des étudiants ivoiriens. Ils auront le pouvoir de se rendre partout pour la quête de connaissances, mais aussi pour la recherche d’emplois», a-t-il confié.
O.Guédé

LIENS PROMOTIONNELS