Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Sport
Article



Dernières dépêches


Comment

Sport

Koné Cheich Oumar (Pca de l’Africa) : « Je vais porter plainte contre la Fif»
Publié le vendredi 18 mai 2012   |  Le Nouveau Réveil


Présidence
© Ivoire-Presse par FN
Présidence de la FIF : Kalou Bonaventure et le président de l’Africa sports, Koné Cheick Oumar choisissent Augustin Sidy Diallo
Jeudi 1er septembre 2011. Abidjan, QG du candidat Augustin Sidy Diallo, au Plateau. L`international Kalou Bonaventure et le président de l’Africa sports, Koné Cheick Oumar apportent leur caution à Augustin Sidy Diallo pour diriger la Fédération ivoirienne de football


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le président de l’Africa Sports d’Abidjan, Koné Cheick Oumar, n’est pas du tout content de l’instance dirigeante du football ivoirien. Il l’a fait savoir, hier, au cours d’une conférence de presse organisée à l’immeuble Harmonie du Plateau. L’homme fort du club Vert et rouge, qu’entouraient quelques membres de son Conseil d’administration a fustigé le comportement des nouveaux dirigeants de la maison de verre de Treichville qu’il accuse de comploter contre son club. «L’Africa est fatigué des complots de la Fif. On ne peut pas comprendre qu’on nous en veuille», a martelé le président Koné Cheick Oumar. A l’origine de cette colère, la sanction que vient d’affliger la FIf au club Vert et rouge. En effet, dans l’affaire sur l’identité du joueur Inai Stéphane Desson, la Commission de discipline de la Fif a infligé une amende de 2 millions Fcfa pour faute administrative. Quant au joueur, il est suspendu pour deux saisons. L’Africa juge cette décision arbitraire. Selon le secrétaire administratif du club, Assémian Kassi, «l’Africa n’est pas fautif car les documents introduits par le club sont conformes aux données de base des fichiers de la Fif. On serait fautif si on avait introduit de nouvelles données.» Le secrétaire général de l’Africa explique, d’ailleurs, le cas de l’Africa est identique au cas d’Adzopé la saison dernière où le club n’avait pas été sanctionné par la Fif. Le président de L’Africa voit dans cette décision de la Commission de discipline, un travail de sabotage de la Fif face à l’ascension de son club. «La saison derrière, nous avons difficilement avalé la sanction inique. On vit tous les jours les problèmes d’arbitrage. Tous les matches de l’Africa sont entachés d’irrégularités. Nous sommes freinés par les bêtises de la Fédération. Malgré ce qu’ils vont faire l’Africa sera toujours champion de Côte d’Ivoire. Cette commission de discipline fait n’importe quoi. On ne se présente plus devant cette commission tant que Bogui Charles en sera le président» a menacé le président de l’Africa.

D’ailleurs, son club n’entend pas abdiquer devant la Fif. «Nous allons prendre nos responsabilités. L’Africa va introduire un recours. Mieux, nous allons porter plainte contre la Fif. C’est la Fif qui a donné les documents pour faire qualifier le joueur. Si elle a des problèmes avec ses bases de données, ce n’est pas notre faute», a fait savoir le président de l’Africa qui semble avoir des regrets en égard au soutien durant l’élection du président de la Fif. «Si cette fédération nous montre qu’on a eu tort de les choisir, nous allons les faire démettre. Cette fédération devrait avoir honte de faire payer à des clubs qui se battent sans leur appui. Où sont passées les nombreuses promesses faites aux clubs. Il ne faut pas qu’on nous empêche d’évoluer», a-t-il conclu.

DE BOUAFFO

LIENS PROMOTIONNELS