Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Économie
Article



Dernières dépêches


Comment

Économie

Souscription à l’emprunt obligataire ‘’Tpci 6% 2012-2015’’ : Le Dga du Trésor explique l’enjeu
Publié le samedi 19 mai 2012   |  Le Temps




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Assahoré Konan Jacques, directeur général adjoint du Trésor et de la Comptabilité publique et Luc Olivier Akoto, directeur général de Bici-Bourse se sont exprimés sur l’enjeu de l’emprunt obligataire lancé le 23 avril dernier par le Trésor Public. C’était au cours d’une émission sur les antennes de la première chaine de la télévision nationale. Pour ces deux invités, l’emprunt obligataire est l’un des investissements le plus sûr qui profite à la fois à l’Etat et aux épargnants. Justifiant le contexte de l’émission de l’emprunt obligataire «Tpci 6% 2012-2015», Assahoré Konan Jacques et Luc Olivier Akoto ont relevé la dégradation des infrastructures routières, sanitaires et éducatives. Le piteux état des infrastructures de base est le motif de l’émission de cet énième emprunt. A entendre Assahoré Konan Jacques, la mobilisation de 60 milliards à travers l’emprunt obligataire ‘’Tpci 6% 2012-2015’’ illustre la participation du trésor dans la recherche de ressources afin de faire face aux grands chantiers d’investissement, dont la construction des écoles, des centres de santé, le financement de l’achèvement de l’autoroute du nord, le financement de l’autoroute de Grand-Bassam, le financement de l’échangeur du carrefour de la Riviera 2. Outre l’intérêt de l’opération d’emprunt, Assahoré Konan Jacques et Luc Olivier Akoto ont saisi l’occasion pour expliquer aux téléspectateurs les conditions de participation à un emprunt. «Ces 60 milliards de Fcfa vont permettre de réhabiliter les infrastructures existantes et de créer de nouvelles infrastructures tel le pont Henri Konan Bédié, l’échangeur de la Riviera II, le prolongement de l’autoroute…», a expliqué Assahoré Konan Jacques. Puis d’ajouter : «De façon plus précise, on peut dire qu’un emprunt obligataire est un investissement encouragé par l’Etat pour le bouclage de son budget. (…) C’est une épargne rentable sûre».
Bamba Mafoumgbé

LIENS PROMOTIONNELS