Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches


Comment

Politique

Rattrapage à l’Ecole des Douanes : 450 militants du Rdr transformés en élèves officiers
Publié le mercredi 23 mai 2012   |  Le Temps


Douanes
© Autre presse
Douanes ivoiriennes : Séminaire de formation
Jeudi 1 er décembre 2011-Abidjan : Séminaire de formation des journalistes sur les procédures douanières


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Videos
Incroyable mais vrai. La direction de l’école des Douanes vient de recruter 450 parfaits intrus qu’elle compte transformer en élèves officiers et sous officiers des douanes. Dans le milieu des officiers et sous officiers de ladite école, c’est l’indignation. L’on parle d’un «rattrapage» planifié par les proches de Dramane Ouattara et des membres de l’actuel gouvernement. Une pratique que le pouvoir a érigé en un système. Or la formation des élèves officiers et sous officiers a été exclusivement confiée à l’Ecole normale supérieure (Ena). C’est donc cette école qui forme en deux années, les cadres de l’école des Douanes qu’elle met par la suite, à la disposition de l’Etat de Côte d’Ivoire. Mais, le recrutement actuel des 450 personnes proches du Rdr, nous dit-on, sur des bases jusque-là inconnues, inquiète l’ensemble des partenaires de cette école. Pis, les responsables de ce recrutement fantaisiste projettent de former les 450 recrues, en quatre mois. Une formation hâtive et au rabais. Les officiers qui ne partagent pas le mode de recrutement actuel s’insurgent contre ce recrutement inacceptable qui risque de tuer les douanes ivoiriennes. Mais les initiateurs de ce projet insensé refusent de les écouter. C’est cela, le rattrapage que le gouvernement Ouattara a institué pour satisfaire les partisans de son parti, le Rdr. Comble du malheur, la nouvelle direction de la pauvre Ecole des Douanes envisagerait encore le recrutement de 400 autres militants du Rdr qu’elle compte insérer parallèlement, dans le même registre. L’affaire inquiète sérieusement les formateurs de cette école.
Jean-Baptiste Essis

LIENS PROMOTIONNELS