Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches


Comment

Politique

Bureau politique : Pourquoi la guerre des tranchées n’aura pas lieu
Publié le jeudi 24 mai 2012   |  Le Mandat




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Dès qu’elle a été annoncée, la réunion du bureau politique suscite déjà au sein des militants du Pdci-Rda beaucoup d’émotions. Certains inconditionnels du vieux parti voient en cette rencontre une tribune-vérité où des clans iront régler leur compte, quand d’autres par contre évoquent une réunion électrique où la direction du parti va être mise sur le banc des accusés pour, dit-on, mauvaise santé du parti vert. Ce bureau politique est donc aujourd’hui le centre d’intérêt de toutes les conversations. Face donc à tous ces chants de signe qui fusent ça et là, doit-on afficher un scepticisme quant au bon déroulement des travaux du bureau politique. Certainement pas, et ce, pour plusieurs raisons : Le Pdci-Rda est une formation politique majeure qui sait appréhender et faire face aux difficultés qui se présentes à elle. Mieux, plus que jamais, la cohésion au sein du Pdci-Rda est le point d’orgue de cette rencontre hautement importante. Le bureau politique fera mentir tous les oiseaux de mauvais augure qui pronostique le pire pour cette réunion. La rencontre de cette instance du Pdci-Rda, on ne le dira jamais assez, va renforcer la cohésion et l’union dans la grande famille du Pdci-Rda. Des vertus entachées par les vicissitudes que le parti conduit par le président Bédié a connus, dont l’échec aux dernières législatives. Tous les militants qui seront à ce grand rendez-vous en sont conscients. Les intérêts du Pdci-Rda seront d’abord mis au devant. Entre autres, renforcer les liens et permettre à Jeannot Ahoussou-Kouadio de réussir sa mission à la primature. Ensuite, s’engager pleinement dans l’union pour prendre une part active dans la gestion commune du pouvoir avec le Rdr. Et pour cela, les militants y tiennent forcément. C’est pourquoi il y a autant de raisons d’espérer que la guerre des tranchées ou encore des clans n’ait pas lieu à ce bureau politique.
JERÔME N’DRI

LIENS PROMOTIONNELS