Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches


Comment

Politique

PDCI-RDA : Lettre ouverte aux membres du Bureau politique
Publié le vendredi 1 juin 2012   |  Partis Politiques


Réunion
© Abidjan.net par Prisca
Réunion de crise du Pdci-Rda sous haute tension: Le Bureau politique dit non à un congrès extraordinaire et à une nouvelle candidature à la présidentielle
Mercredi 14 juillet 2010. Abidjan, Maison du parti, à Cocody. La réunion du Bureau politique se tient sous très haute tension


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Mesdames et Messieurs les Membres du Bureau Politique du PDCI-RDA,
Chers aînés,

A la veille d’un rendez-vous majeur pour notre famille politique, nous avons choisi de vous adresser une lettre ouverte pour vous faire connaître notre avis sur les questions dont vous aurez à débattre mais aussi et surtout pour vous signaler que les militants attendent de votre conclave des orientations claires sur la vie du PDCI-RDA.

L’atmosphère particulière qui entoure cette réunion exceptionnelle du Bureau Politique justifie le recours à cette inhabituelle lettre ouverte et nous vous prions de bien vouloir comprendre et excuser ce procédé.

La convocation de cette réunion du Bureau Politique est intervenue après plusieurs appels et sorties médiatiques qui ont pu donner le sentiment d’un début de cacophonie dans le Parti. La jeunesse du PDCI-RDA a pris sa part dans ces événements et se réjouit de constater que son appel a été entendu par le Président du Parti, SEM Henri KONAN BEDIE qui a ainsi démontré qu’il est un Chef à l’écoute de ses militants.

La jeunesse du PDCI-RDA, dont l’engagement n’est plus à démontrer, a demandé avec la fougue qui peut la caractériser mais aussi la sagesse qu’impose la difficile situation du Parti, que toutes les instances se retrouvent pour dresser le bilan du fonctionnement du PDCI-RDA depuis 2002 et de ses participations aux dernières échéances électorales. C’est cet exercice périlleux mais indispensable que le Président du Parti, SEM Henri KONAN BEDIE, vous invite à réaliser ce Samedi 02 juin 2012.

La jeunesse du PDCI RDA, en réclamant le bilan des dernières élections, a toujours eu pour seul et unique souci de tirer les leçons de nos échecs en vue de redynamiser le parti et redonner espoir aux nombreux militants et sympathisants du PDCI RDA, toujours prêts et déterminés pour la pérennisation de l’œuvre de construction nationale initiée par le Président Félix HOUPHOUÊT-BOIGNY et ses compagnons.

Mesdames et Messieurs les Membres du Bureau Politique du PDCI-RDA,
Chers aînés,

Quelle que soit l’issue d’une élection, il faut faire un bilan, sans faux fuyant, en prévision des futures échéances électorales. Alors que l’on nous annonce l’organisation prochaine des élections municipales et régionales, nous constatons que le parti ne s’active toujours pas. Il faut craindre que comme à son habitude, le parti attende que les dates soient fixées par le gouvernement pour procéder dans la précipitation au choix des candidats. Cette méthode ne pourra que conduire, immanquablement, à des incompréhensions, contestations et frustrations.

Les militants du PDCI–RDA attendent de ce Bureau Politique des réponses précises aux questions qui sont posées, notamment celles relatives aux voies et moyens à dégager pour reconquérir la place de premier parti de Côte d’Ivoire. Ils attendent aussi d’être situés sur la participation du PDCI – RDA à l’élection présidentielle de 2015.

La jeunesse du PDCI-RDA est convaincue que le Parti peut redevenir la principale force politique de notre pays à la condition de bien utiliser les ressources humaines de qualité qui la composent.

La jeunesse du PDCI–RDA souhaite que ce Bureau Politique se caractérise d’une part, par des débats francs, constructifs, sans sujet tabou, et d’autre part, par l’indispensable esprit de courtoisie et de fraternité militante.

Elle invite les membres du Bureau Politique à veiller à la stricte conformité des décisions de cette instance avec les statuts et règlement intérieur, véritables boussoles du Parti.

Dans le but de réfléchir à la situation du Parti, la JPDCI-RDA a organisé à Grand-Bassam, sous le regard bienveillant de feu le Maire Jean-Michel MOULOD, du 12 au 14 Août 2011, un séminaire au cours duquel, ont été proposées des solutions et des recommandations pour redynamiser et moderniser le parti. Elles concernaient les points suivants:

• Nécessité d’organiser dans les meilleurs délais le prochain congrès;
• Évolutions organisationnelles à apporter à la gouvernance du Parti;
• Amélioration de la gestion des délégations départementales et communales;
• Création de la base de données des militants;
• Instauration d’une vraie gestion administrative des ressources humaines;
• Promotion sociale de la jeunesse du Parti;
• Définition d’une politique de recrutement et de formation des militants;
• Mobilisation et rationalisation de la gestion des ressources financières;
• Informatisation du Parti;
• Élaboration d’une vraie politique de communication;
• Réactivation des réseaux historiques du Parti et développement de nouveaux réseaux.

Le séminaire avait identifié comme principales causes de l’échec à l’élection présidentielle:

• L’absence de maîtrise du processus d’identification;
• Les conditions de l’organisation et du déroulement de l’élection;
• L’unité fragilisée au sein du Parti;
• La mauvaise campagne électorale;
• Le manque d’appui extérieur;
• L’abandon des militants de certaines régions victimes de la crise.

Quant aux élections législatives, les principales causes de l’échec du PDCI–RDA relevées par la jeunesse sont les suivantes :

• Le découpage électoral;
• La faible mobilisation de l’électorat du PDCI–RDA;
• La gestion du processus interne des candidatures.


La jeunesse du PDCI RDA tient à ce que les débats de ce Bureau Politique aboutissent, au-delà du bilan de la présidentielle et des législatives, à des recommandations sur :

• la lutte contre le tribalisme et l’ethnocentrisme dans le parti et le pays;
• la valorisation du mérite militant et des compétences dans les nominations aux postes de responsabilité dans l’appareil de l’État et dans les instances du parti.

Mesdames et Messieurs les Membres du Bureau Politique du PDCI-RDA,
Chers aînés,

Le Président du parti a également invité le Bureau Politique à engager la réflexion sur la place du PDCI-RDA dans le RHDP, dans le souci de renforcer cette alliance et d’apporter des réponses aux problèmes de notre vivre ensemble.

Sur cette question, il n’y a pas de vérité sacrée. SEM Henri KONAN BEDIE s’interrogeait d’ailleurs en ces termes : « Le RHDP doit-il être un parti unitaire, un parti unifié, un parti fédéral ou une association politique de type confédéra? ».

La jeunesse du PDCI-RDA, en écho aux pistes de réflexion sages et éclairées du Président du parti, a analysé les forces et les faiblesses du RHDP.

Au rayon des forces et satisfactions de cette alliance, on peut noter que les membres du RHDP ont respecté l’un des principaux engagements contenus dans la plate-forme signée à Paris le 18 mai 2005, à savoir le soutien à apporter au candidat qualifié pour le second tour de l’élection présidentielle. Ils ont également su faire preuve d’unité et de solidarité pendant la crise postélectorale. Enfin, on peut également signaler que tous les partis membres du RHDP sont représentés dans le Gouvernement mis en place par le Président de la République SEM Alasanne OUATTARA.

S’agissant des faiblesses, il est aisé de constater que les instances décisionnelles du RHDP ne se réunissent plus depuis la fin de la crise postélectorale. Il n’est donc pas étonnant de voir apparaître des comportements éloignés de l’esprit de famille qui caractérisait le RHDP lorsque le directoire se réunissait régulièrement. Il n’est pas faux de dire que le vivre ensemble a cédé la place aux vieux réflexes individualistes voir hégémoniques des principaux membres du RHDP. Par ailleurs, les annexes du Programme Commun de Gouvernement signé le 18 Octobre 2010 à Yamoussoukro qui étaient censés régir la répartition des portefeuilles ministériels au sein de l’alliance et la désignation aux emplois supérieurs de l’État n’ont pas été finalisés, ce qui explique aujourd’hui les incompréhensions qui entourent les nominations dont certains ont le sentiment qu’elles font la part belle au seul RDR.

Au regard de ce qui précède, la jeunesse du PDCI-RDA recommande de :

- confirmer l’autonomie des partis membres du RHDP;
- définir un mécanisme transparent de collaboration, consultation et décision au sein du RHDP;
- déclarer indissoluble le PDCI-RDA, en respect de la mémoire de nos devanciers et de l’histoire du parti.

Mesdames et Messieurs les Membres du Bureau Politique du PDCI-RDA,
Chers aînés,

Ne nous y trompons pas. Ce Bureau Politique, malgré son caractère exceptionnel, ne pourra pas traiter tous les maux qui ont conduit le PDCI-RDA à la décevante troisième place des principaux partis politiques ivoiriens. L`ampleur des problèmes à résoudre et l`importance des modifications à apporter à notre fonctionnement recommandent de se tourner sereinement vers le 12ème congrès du PDCI-RDA, seule instance habilitée à donner à l`équipe dirigeante la légitimité nécessaire a l`accomplissement des réformes

Nous vous encourageons à explorer cette voie et vous assurons que les militants vous en seront reconnaissants.

Bien respectueusement.

Pour le Bureau National de la JPDCI

Par délégation
Tera Sinaly, Vice Président Pour le Conseil Politique des Jeunes

Kramo Kouassi, député de Bocanda

LIENS PROMOTIONNELS