Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches


Comment

Politique

Ocampo après une audience avec le Président Ouattara : “La cour sera indépendante et impartiale”
Publié le samedi 2 juin 2012   |  Le Patriote


Crimes
© Getty Images
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Photo : Le Procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno-Ocampo (L) et le Président de la République Alassane Ouattara


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Dans deux semaines, Louis Ocampo Moreno ne sera plus le procureur de la Cour pénale internationale. Avant cette date, il a entamé, depuis hier, une visite en Côte d’Ivoire.
Arrivée à bord d’un vol Air France à 18h, à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny, le procureur de la CPI a mis le cap au palais de la présidence où il a été reçu en audience pendant 55 minutes par le président de la République en présence de Me Ahoussou Jeannot, Premier ministre. Il s’agit, dira-t-il à sa sortie d’audience, d’une visite pour voir ‘’comment les choses évoluent en Côte d’Ivoire’’. « Vous savez que dans deux semaines je ne serai plus le procureur de la CPI. Je vais quitter la Cour. La Côte d’Ivoire est le dernier dossier que j’ai traité en tant que procureur », a-t-il indiqué. Avant de quitter son poste, il pense qu’il était opportun pour lui de voir comment le pays avance et comment les choses avancent. « Je suis venu faire le point des affaires dont nous avons parlé par le passé. La Cour va continuer, le bureau va continuer à fonctionner », a-t-il poursuivi. Avant de rappeler que le 18 juin, commencera l’audience de confirmation de charges contre l’ancien président de la République. « La cour pénale internationale sera indépendante et impartiale. C’est le moment important pour la Côte d’Ivoire d’apprendre et de tirer les leçons de ce qui s’est passé pour essayer d’avancer », a-t-il rassuré, ajoutant que la cour donnera à l’ancien président, toutes les conditions et les opportunités de se défendre. Laurent Gbagbo, qui séjourne depuis le 29 novembre 2011, comparaitra pour la seconde fois devant la cour le 18 juin pour confirmation de charge. Il est poursuivi comme co-auteur indirect de crime de guerre, de crime contre l’humanité. Juriste argentin, Louis Ocampo Moreno est procureur de la cour pénale internationale depuis 2003. Il animera une conférence de presse cet après midi dans un hôtel au Plateau.

Thiery Latt

LIENS PROMOTIONNELS