Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches


Comment

Politique

Lutte contre le racket / Le ministre Hamed Bakayoko à l’occasion de l’inauguration de l’ULCR : ‘’Le racket a été identifié comme l’un des plus grands freins de l’économie’’
Publié le mardi 19 juin 2012   |  L'intelligent d'Abidjan


Inauguration
© Ministères par DR
Inauguration du siège de l’Unité de lutte contre le racket (ULCR): le Ministre d`Etat, ministre de l`Interieur Hamed Bakayoko offre du materiel roulant aux hommes du commandant Tuo Fozié
Lundi 18 juin 2012. Abidjan. Siège de l’Unité de lutte contre le racket (ULCR), à Cocody. En présence du haut commandement des Forces républicaines, le Ministre d`Etat, ministre de l`Interieur Hamed Bakayoko offre du materiel roulant aux hommes du commandant Tuo Fozié


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


En présence du chef d’état-major général des FRCI, le général Soumaïla Bakayoko, du commandant supérieur de la gendarmerie, le général Gervais Kouassi, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko a procédé le 18 juin 2012 à l’inauguration du siège de l’Unité de lutte contre le racket (ULCR) et à la remise d’un don de matériel roulant.

Le démantèlement des barrages illicites en vue de faciliter la fluidité routière, mais aussi sanctionner à but dissuasif, tous ceux qui s’adonneront au racket sur les routes. C’est la mission assignée à l’unité mixte que dirige le ministre Tuo Fozié. Au cours de la cérémonie d’inauguration du siège de ladite unité, couplée d’une remise de 6 véhicules de type 4X4 ‘’Ranger’’ et de 10 motos tout terrain, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur a expliqué une fois de plus la portée des actions qu’auront à mener les 350 éléments qui la composent. «Vos besoins sont énormes mais c’est déjà un pas. Je vous demande d’en faire bon usage. Les Ivoiriens attendent beaucoup de vous. Le racket a été identifié comme l’un des plus grands freins à l’économie. Et aussi comme l’un des problèmes qui angoissent le plus les Ivoiriens. Nous avons certes un travail important à faire pour changer les mentalités mais déjà nous comptons sur vous pour réduire ce fléau au niveau de nos corridors et que les couloirs économiques soient une réalité et que les opérateurs économiques n’aient pas peur de venir au port d’Abidjan», a-t-il souhaité. Poursuivant, il a fait savoir aux éléments de l’ULCR que la lutte contre le racket est le début de la lutte contre la cherté de la vie en réduisant les surcoûts constatés lors du transport des marchandises. «Bientôt, il y aura la campagne café-cacao, on me faisait savoir que les prix seraient intéressants pour nos parents paysans si on pouvait réduire le taux du racket», a-t-il révélé. Le commandant Tuo Fozié à qui, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur a enjoint de produire le plus rapidement possible des résultats, a souligné être déjà engagé dans cette dynamique. Selon lui, la lutte contre le racket doit être l’affaire de tous. Et ce, pour tout le mal que ce fléau cause à l’économie ivoirienne mais aussi à la réputation de la Côte d’Ivoire. Car selon les estimations de la Banque Mondiale, le racket fait perdre 150 milliards de FCFA à la Côte d’Ivoire. Les dons à l’ULCR sont une contribution de la Banque Mondiale, à travers le PARE-PME (Projet d’Appui à la Revitalisation des PME). L’APEX-CI en est l’agence d’exécution.

K. Hyacinthe



Le Ministre de l’intérieur Ahmed Bakayoko équipe en matériels de pointe l'Unité de lutte contre le racket
Publié le: 18/6/2012  |  RTI

LIENS PROMOTIONNELS