Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Santé
Article



Dernières dépêches


Comment

Santé

Gratuité ciblée des soins N`Dri Yoman avoue ses difficultés
Publié le mardi 19 juin 2012   |  Notre Voie


Lutte
© Abidjan.net par Serge T.
Lutte contre le diabète : l`industriel pharmaceutique Sanofi aux cotés du ministère de la santé
Mercredi 28 mars 2012. Abidjan 2012. Cabinet du ministère de la santé, au Plateau. Signature d`accord entre Christophe A. Viehbacher, Directeur Général de Sanofi et Mme la ministre de la santé, N`Dri Yoman dans le cadre de la lutte contre le diabète.


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le ministre de la Santé et de la Lutte contre le sida, Pr. Thérèse N'Dri Yoman, a visité, hier lundi, le centre de santé communautaire dénommé Association Gestionnaire de la Formation sanitaire de Yopougon-Niangon (Agefosyn). La collaboratrice d’Alassane Ouattara est revenue sur la gratuité des soins. Tout en se félicitant de la participation et de l’adhésion des agents de santé à ce projet, elle a reconnu que les choses n’étaient pas faciles. « Je suis contente que vous ayez adhéré à notre politique de santé, notamment la gratuité ciblée des soins. Ce n’est pas facile. Mais nous voulons aller loin », a-t-elle relevé. Aux personnels de santé, elle a indiqué qu’un agent de santé n’est pas un bureaucrate. « Un agent de santé n’est pas un bureaucrate. Il doit aller au contact de la population pour lui prodiguer des conseils, donner des informations dont elle a besoin et la sensibiliser sur la lutte contre des pandémies », a révélé Thérèse N’Dri Yoman, qui avait à ses côtés le directeur des opérations de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire, Madani Tall. Cette institution internationale financière, rappelons-le, apporte son soutien financier, matériel et logistique à la Côte d’Ivoire. Elle est à l’origine de la gratuité des soins. En plus de ce projet, elle assiste des structures sanitaires en leur octroyant des matériels médicaux et aussi des médicaments. L’Agefosyn en a bénéficié. Ce qui expliquait la présence de Madani Tall à cette cérémonie. Celui-ci a encouragé la politique de santé du gouvernement ivoirien. Mais il a demandé aux structures de santé, dont les centres communautires, de se prendre en charge.
La directrice du district de santé de Yopougon, Dr. Coulibaly, quant à elle, a déclaré, en substance, que les populations de Yopougon s’étaient engagées dans la gratuité des soins vu l’engouement que cela a suscité en elles. Le président du conseil d’administration (PCA) de AGEFOSYN, Yao Bi Djè, de son côté, après avoir présenté sa structure, a énuméré des difficultés auxquelles elle est confrontée.
S’agissant de la gratuité des soins, le PCA a déclaré ceci : « En 2011, à la faveur de la crise postélectorale et avec l’application de la gratuité des soins sur les trois trimestres, les services générateurs de revenus ont arrêté de fonctionner justifiant une chute de nos recettes de 49,5% ».

Une correspondance d’Emile Kian

LIENS PROMOTIONNELS