Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches


Comment

Politique

Vaccination / Approvisionnement, gestion et rupture des stocks : La Côte d’Ivoire abrite une réunion sur le financement des programmes
Publié le mardi 26 juin 2012   |  L'intelligent d'Abidjan


Campagne
© Autre presse par Rotary
Campagne nationale de vaccination: le Rotary Club à Gobelet (Cocody)
Samedi 24 mars 2012. Abidjan. Dans le cadre de la Campagne nationale de vaccination contre la poliomyélite, le Rotary Club était à Gobelet (Cocody)


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


La Côte d’Ivoire abrite depuis le lundi 25 juin et ce jusqu’au vendredi 30 juin 2012 à N’Sa Hôtel de Grand-Bassam, la première réunion annuelle sur le suivi du financement, de l’approvisionnement et la gestion des vaccins, à l’attention des responsables financiers, de l’approvisionnement et de la gestion des vaccins des pays de l’Afrique de l’Ouest. Une vingtaine de pays participent à ce séminaire.

DR Allarangar Yokouidé, représentant résident de l’OMS a situé le contexte de ce séminaire. Il a indiqué que la rencontre a pour objectif principal de faire le point sur le processus de financement, d’approvisionnement et de gestion des vaccins dans les pays de l’Afrique de l’Ouest et d’échanger sur les expériences de chaque pays. «Elle nous permettra de nous rendre compte de nos forces et faiblesses afin d’améliorer les acquis sur le terrain», a-t-il espéré. Dr. Yokouidé a rappelé en effet, que si le Programme élargi de vaccination (PEV) mis en place depuis 1974 a permis d’éviter de très nombreux décès, il faut reconnaître que la couverture vaccinale contre les maladies cibles du programme (tuberculose, diphtérie, coqueluche, poliomyélite, rougeole, fièvre jaune et hépatite B) ne cesse de décliner depuis les années 1990. Des maladies mortelles menacent donc chaque jour, en plus de la réémergence de maladies auparavant maitrisées. Cette réunion va faire le point sur le processus d’estimation des besoins, de budgétisation et de financement, de l’approvisionnement en vaccins et sur la gestion des stocks des vaccins à différents niveaux. Dr. Jean Délomane, chef de cabinet adjoint de Mme la ministre de la Santé a de son côté affirmé que pour pérenniser les services de vaccination, les pays devront garantir la disponibilité des vaccins, non seulement par la mobilisation des ressources financières, mais également par le suivi du financement et la bonne gestion des stocks. Il a indiqué que la crise qu’a connue le pays a durablement affecté son système sanitaire et le PEV a en payé un lourd tribut. Les efforts sont désormais tournés vers le renforcement de la vaccination de routine, ce qui impose la disponibilité permanente des intrants et des fonds.
Olivier Guédé

LIENS PROMOTIONNELS