Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Économie
Article



Dernières dépêches


Comment

Économie

Développement / Déploiement d’activités économiques : La diaspora ivoirienne favorise la coopération entre la France et la Côte d’Ivoire
Publié le samedi 30 juin 2012   |  L'intelligent d'Abidjan




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Ils vivent depuis plusieurs années et sont patrons de sociétés de droit français. En dehors de leurs premières occupations, ils se sont investis dans le développement et la promotion du rapprochement entre élus français et leurs homologues ivoiriens pour le développement de leur pays.

Pierre Claver Babo et Mme Alardet Henri Konan Emma, sont ivoiriens et établis à Lille en France. Pour contribuer ou favoriser les actions de coopération entre la France et la Côte d’Ivoire, ils ont mis sur pied l’Agence de coopération Lille-Afrique(ACOLAF) .Structure de droit français, son objectif est de développer et promouvoir le rapprochement entre élus français et leurs homologues ivoiriens par la valorisation des cultures humaines et le sens des relations à travers diverses actions sociales, le déploiement d’activités économiques et la protection de l’environnement, ainsi bien en France qu’en Côte d’Ivoire. L’agence a une triple compétence, nous a confié son président, Pierre Claver Babo, agent territorial au conseil régional Nord pas de Calais : la conception et l’organisation d’évènements (colloques ; forums internationaux et salons ; la mise en œuvre du plan de communication les accompagnant ; l’organisation de l’agenda des personnalités. Toutefois, l’agence fait aussi des interventions ciblées en ce qui concerne des sujets d’intérêt général comme la problématique de l’eau potable et de l’assainissement en Côte d’Ivoire, car pour l’ACOLAF, la solidarité internationale n’est pas seulement une affaire des gouvernements. Pierre Claver Babo et Alardet Henri Konan Emma ont révélé ceci: «L’ACOLAF est reconnue par les Institutions du Nord Pas de Calais. Ses représentants ont été reçus à maintes reprises par les responsables des collectivités françaises. Elle est souvent consultée dans le cadre du Forum de réflexion portant sur le thème : ‘‘Diaspora en France et développement’’ qu’organise chaque année l’Uemoa en partenariat avec les autorités françaises dans le but de susciter une plus grande implication de la diaspora africaine dans le développement économique du continent». Pour réussir sa mission, l’ACOLAF saisit des citoyens, des autorités publiques et les structures privées pour les encourager à concrétiser la mise en œuvre des moyens, actions et mesures concourant à la réalisation de leur feuille de route. M. Christian Bataille, député PS Nord Calais est le parrain et président d’honneur de l’ACOLAF.

Maxime Wangué

LIENS PROMOTIONNELS