Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Économie
Article



Dernières dépêches


Comment

Économie

Assemblée générale de Filtisac / Bilan moral et financier : Plus de 2 milliards de FCFA engagés pour la réhabilitation du site
Publié le samedi 30 juin 2012   |  L'intelligent d'Abidjan




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Les effets de la crise postélectorale ont fait subir à l’entreprise Filtisac d’énormes préjudices sur son bilan jugé insatisfaisant au titre de l’exercice 2010-2011. M. Yves Roland, président du Conseil d’administration de l’entreprise, l’a fait savoir le vendredi 29 juin 2012, à la salle de conférence de la CRRAE-UMOA au Plateau, au cours de l’Assemblée générale ordinaire. Selon lui, dans le contexte de crise postélectorale, l’année 2011 a été marquée par la tendance baissière des indices de référence BRVM 10 (-16,7%) et BRVM composite (-13,5 %). «Filtisac a réalisé un chiffre d’affaires de 27,129 milliards FCFA et enregistré une perte nette de 2.593.080.047 FCFA après dotation aux amortissements et prévisions de 2.181.446. 197 FCFA et prélèvement des impôts sur les bénéfices industriels et commerciaux (BIC) de 15 millions de FCFA», a-t-il expliqué aux actionnaires. Selon Yves Roland, cette assemblée générale a été organisée pour décider de la réhabilitation du site victime de pillage pendant la crise postélectorale. «La grave crise qu’a connue notre pays en 2010 et qui a atteint son paroxysme en 2011, a causé d’énormes préjudices à la société. Avec la destruction d’une partie de l’outil de production, de la plupart des données physiques et informations ainsi que des infrastructures sociales auxquelles se sont ajoutées les pertes en stocks de matières premières, pièces de rechange et de produits finis et le licenciement de 74 personnes à fin septembre 2011», a-t-il déploré. Au regard de cette contre-performance de sa structure, le Conseil d’administration a proposé de ne pas distribuer de dividendes pour l’exercice 2012, en attendant les actions de réhabilitation des infrastructures sociales et administratives, la mise à niveau des capacités de production, la reconquête des parts de marchés locaux et sous-régionaux.
Armand K

LIENS PROMOTIONNELS