Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches


Comment

Politique

Situation sociopolitique / Réconciliation nationale : La CDVR répond à Blé Goudé
Publié le lundi 2 juillet 2012   |  L'intelligent d'Abidjan


Réconciliation
© Abidjan.net par Nathan KONE
Réconciliation Nationale: Le Président de la CDVR Charles Konan Banny a reçu une délégation du FPI
Mercredi 28 Mars 2012. Cocody Riviera. Le Président de la commission Dialogue Vérité et Réconciliation a échangé avec une délégation du Front Populaire Ivoirien conduite par le Président par Intérim Miaka Oureto et composée des ministres Alphonse Douati, Danon Djedjé et de Mme Odette Lorougnon


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le président du Cojep, Charles Blé Goudé a récemment sollicité une rencontre avec le président de la Commission Dialogue, vérité et réconciliation (CDVR), Charles Konan Banny en Afrique du sud . Le porte-parole de l’ex-Premier ministre ivoirien Sran Kouassi ne voit aucun inconvénient à cette démarche. Il l’a exprimé le samedi 30 juin 2012 sur Rfi.

«Dans le fond et en dehors de son caractère un peu insolite, la proposition de Charles Blé Goudé doit être ramenée dans le cadre global du plan d’actions conçu par la Commission dialogue, vérité et réconciliation (CDVR) pour mener ses activités. Le président de la Commission dialogue, vérité et réconciliation et toute la Commission ont souvent dit et répété que la mission de réconciliation qu’ils conduisent est une mission nationale, une mission qui est inclusive, donc qui doit entendre et prendre en compte tous les Ivoiriens, les habitants de Côte d’Ivoire. Cela inclut effectivement que toutes les personnes qui peuvent aider à connaître la vérité, à la manifestation de la vérité soient écoutées, soient entendues quelle que soit leur position, quel que soit leur lieu (de résidence), quel que soit leur statut pénal ou juridique. Il y a des étapes dans le processus qui sont conduites par la commission. Par conséquent, le moment venu, tous les Ivoiriens, de quelque bord où ils se situent, seront entendus». Ces propos ont été tenus par le porte-parole du président de la CDVR Sran Kouassi. Pour rappel, le président du Cojep avait déclaré à l’AFP être prêt à aller à la CPI. Il avait souligné qu’il ne se reprochait rien tout en souhaitant avoir une rencontre avec le président de la CDVR. « Je propose qu`on se rencontre, Banny et moi, en Afrique du Sud pour parler de la Côte d`Ivoire », avait t-il recommandé.

Touré Abdoulaye

LIENS PROMOTIONNELS