Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Sport
Article



Dernières dépêches


Comment

Sport

Football: Programme qualité / La FIFA d`accord pour la vidéo sur la ligne de but
Publié le samedi 7 juillet 2012   |  L'Inter


Fédération
© Autre presse par DR
Fédération internationale de football association - Sepp Blatter, président de la FIFA


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Le président de la FIFA, Joseph Sepp Blatter s'est prononcé sur la décision historique prise le jeudi 06 juillet 2012 par l'International Football Association Board (IFAB) d'autoriser l'utilisation de la technologie sur la ligne de but dans le football. Face à la presse internationale, le patron de la FIFA a également évoqué le sujet des arbitres supplémentaires, de son propre changement de point de vue concernant la technologie et du besoin de conserver le visage humain du football. Selon lui, le 5 juillet 2012 restera un jour historique pour le football international et pour l'IFAB, née il y a 127 ans. «C'est une décision cruciale, car l'objectif dans le football est de marquer des buts. Avec les nouvelles techniques et les nouvelles tactiques, il est devenu difficile de marquer des buts. Par conséquent, la technologie aide à déterminer si un but a été inscrit. C'est une aide pour l'arbitre. Cette technologie était demandée et aujourd'hui, je peux dire que nous avons réussi», a déclaré Blatter, satisfait de progrès qui découleront de cette décision. En compétition de haut niveau, a-t-il précisé, il est bien de pouvoir avoir recours à la technologie, lorsqu'elle est disponible, dans les moments décisifs. «Mon attitude au sujet de la technologie a changé après ce qui s'est passé en Afrique du Sud en 2010 (l'Anglais Frank Lampard avait marqué contre l'Allemagne, mais le but n'avait pas été validé) », a ajouté le président de la FIFA. Il estime qu'en sa qualité de président de la FIFA, il n'avait pas ''le droit de laisser une chose pareille se reproduire lors de la prochaine Coupe du Monde''. Raison pour laquelle, dès l'automne 2010, la FIFA a entamé des essais avec la technologie. «Aujourd'hui, le moment est venu. Le système existe et mon objectif est désormais de pouvoir l'utiliser pour Brésil 2014», a-t-il annoncé. Joseph Blatter a tenu à rassurer que cette évolution ne présente aucun danger à partir du moment où elle se limite à la technologie sur la ligne de but. «Je ne veux pas de technologie ailleurs. Je veux que le football conserve son visage humain. Cela restera mon objectif aussi longtemps que je serai président de la FIFA. Et il faut encore voir comment cela fonctionne. La technologie est seulement là pour aider l'arbitre. Il ne faut jamais l'oublier», a-t-il précisé. Réagissant aux problèmes des championnats qui n'auront pas les moyens de mettre en place cette technologie. Le patron du football mondial explique: «Il existe déjà plusieurs étages dans le football, plusieurs niveaux. Pour l'instant, nous offrons aux compétitions dans lesquelles il est vital de savoir si un but a été inscrit, la possibilité de savoir à coup sûr si le ballon a franchi la ligne ou pas. Dans un système à élimination directe, une erreur de ce type est irrécupérable». Le projet de la technologie est donc en passe de devenir une réalité. Non seulement, elle sera utilisée à Brésil 2014, mais le système le sera également à la Coupe des Confédérations de la FIFA et cette année, à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA.

Alphonse CAMARA

LIENS PROMOTIONNELS