Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Santé
Article



Dernières dépêches


Comment

Santé

Une organisation caritative lance une croisade contre le diabète dans les ménages
Publié le lundi 9 juillet 2012   |  AIP




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Dossier

Santé 2012
A l’instar du Vih-Sida dont la Côte d’Ivoire serait le pays le plus affecté en Afrique de l’Ouest(près de 4% de taux de prévalence), le diabète, l’une des pathologies aujourd’hui les plus répandues, connaît également une percée vertigineuse dans les ménages ivoiriens, avec un taux de prévalence diagnostiqué de 6,2% de la population, notamment parmi les sujets adultes, âgés d’au moins 25 ans, révèle un conseiller au ministère ivoirien de la Santé et de la Lutte contre le Sida, signifiant, à ce propos, que 1500 nouveaux cas sont ainsi dépistés, chaque année.

Lors d`une campagne de sensibilisation sur le fléau, initié par la Jeune chambre internationale(OLM) d`Abidjan-Elite, une organisation locale membre, et lancée, samedi, à l’amphithéâtre-G de l’Institut national d’hygiène publique(INHP), à Treichville, en vue de sonner le tocsin de la croisade, par la prévention, contre cette pathologie dont les conséquences commencent à affecter la capacité de production des ménages, Dr Brédé Dizo Romuald, s’en inquiétant, révèle que, d’après des études de l’OMS, la Côte d’Ivoire compterait près de 36000 malades du diabète, pris en charge au centre antidiabétique d`Abidjan(CADA).

Tout en rassurant sur la non transmission de la maladie, cet officiel ivoirien préconise cependant l’observance d’une discipline et une hygiène de vie rigoureuses, en s’interdisant les facteurs à risque engendrés par une alimentation trop riche en sucre (féculents, pâtisserie) et grasse (charcuterie ou viande, lard…), trop d’alcool ou le tabagisme, l’inactivité physique ou sportive, conseillant de prendre le contre-pied de la maladie en recourant systématiquement à la "prévention primaire, basée la suppression des facteurs favorisant, à l’activité physique ou sportive, ainsi qu’à une alimentation plus ou moins saine et équilibrée", et riche en légumineuses.

Dr. Brédé a salué cette initiative de cette organisation, et fait savoir qu’elle constitue, avec le Vih-Sida, l’une des priorités du ministère ivoirien de la Santé et de la Lutte contre le Sida. Dans la même veine, le représentant du vice-gouverneur du district d’Abidjan, Augustin Kouakou, a prôné une politique constante de formation à l’intention des jeunes qu’il a exhortés à des attitudes et comportements civiques et citoyens, pour porter au cœur des ménages la sensibilisation contre le diabète.

Quant au conférencier du jour, le professeur de médecine, Simplice Dagnan, a tenu à rassurer les populations que le gouvernement ivoirien, par le truchement des autorités sanitaires nationales, a mis en place des micro-cliniques, installées au sein des hôpitaux et centres hospitaliers régionaux(CHR) du pays, afin de permettre aux usagers de se faire dépister gratuitement, sans bourse déliée, et d’accéder à une prise en charge médicale. A l’issue de cette conférence, 84 sujets, comprenant, à la fois, des hommes, des femmes et des jeunes, ont ainsi bénéficié d’une opération de dépistage gratuit.
(aip)
Ngj/nf

LIENS PROMOTIONNELS