Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches


Comment

Politique

Le personnel de sécurité de la prison d`Abidjan remplacé après des évasions
Publié le mercredi 11 juillet 2012   |  AFP


Insécurité:
© Ministères par PRISCA
Insécurité: Les ministres de la justice et de la défense auprès du Président de République visitent la Maca après la dernière évasion
Lundi 09 juillet 2012. Abidjan. Les ministres de la justice et de la défense auprès du Président de République Mato Loma cissé et Koffi Koffi paul visitent la Maca après la dernière évasion.


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


ABIDJAN - Le gouvernement ivoirien a annoncé mercredi le remplacement de l`ensemble du personnel de sécurité de la prison d`Abidjan, trois jours après une nouvelle évasion à l`issue de laquelle quatre détenus sont toujours en fuite.

Pour "faire face aux dysfonctionnements constatés et prévenir de nouvelles évasions", le gouvernement a décidé de remplacer "l`ensemble du personnel sécuritaire de la Maca (Maison d`arrêt et de correction d`Abidjan) par des éléments provenant d`autres établissements pénitentiaires" et de confier la surveillance des prisons du pays à "une seule unité d`intervention", indique un communiqué du Conseil des ministres.

Par ailleurs, l`Opération des Nations unies en Côte d`Ivoire (Onuci) mettra en place "une équipe d`experts chargée d`apporter une assistance technique à l`administration pénitentiaire ivoirienne", selon le communiqué.

Douze détenus se sont évadés dimanche de la Maca, la plus grande prison du pays, dont huit ont été rattrapés, selon les autorités. Cinquante-deux prisonniers étaient déjà parvenus à s`évader de cet établissement le 4 mai.

Cela porte à plus de 240 le nombre de détenus évadés en seulement quelques mois dans plusieurs prisons du pays, selon les chiffres officiels.

Après la précédente évasion, le gouvernement avait révoqué le directeur de la prison d`Abidjan et l`Onuci s`était déclarée "très préoccupée en raison du nombre important d`évasions collectives" depuis janvier, et avait appelé le gouvernement à "inclure dans ses priorités la situation des prisons".

La sécurité reste l`un des principaux défis du gouvernement du président Alassane Ouattara, plus d`un an après la fin d`une crise politico-militaire (décembre 2010-avril 2011) qui a fait quelque 3.000 morts.

LIENS PROMOTIONNELS