Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article



Dernières dépêches


Comment

Société

Lancement de la campagne d’affichage des prix : Les vérités des commerçants et consommateurs au ministre Banzio
Publié le vendredi 13 juillet 2012   |  Le Temps




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Et c’est reparti. Une fois encore le ministère ivoirien du Commerce vient de lancer à nouveau la politique de l’affichage des prix des denrées alimentaires dans les espaces de ventes et des boutiques. En vue de lutter, dit-on, contre la cherté de la vie. L’opération qui concerne toute l’etendue du territoire national, s’étend sur une période de six mois et coûtera 88 millions de Fcfa à l’Etat de Côte d’Ivoire. A la cérémonie de lancement qui a eu lieu jeudi 12 juillet 2012 à Abidjan Plateau, le ministre du Commerce, Dagobert Banzio, a enjoint les acteurs impliqués dans le secteur à «l’application sans réserves de cette mesure». Qui selon Dagobert Banzio, est «une exigence réglementaire accompagnant la libéralisation des marchés et des prix». «Chers commerçants, le respect de cette mesure permet une meilleure régulation de vos activité. Je vous invite résolument à afficher vos prix», a-t-il dit, estimant qu’il «ne s’agit pas de la liberté du lion dans une jungle». Mais mal lui en pris. Car face à des commerçants et consommateurs remontés, il en a eu pour son grade. Et il fallait s’y attendre de la part des consommateurs et commerçants. Farikou Soumahoro, président de la Fédération des commerçants, bien que saluant l’initiative, relève des inquiétudes. «Cette mesure n’est pas le véritable mobile de la flambée des prix des denrées sur le marché», dit-il. Il est rejoint par le porte-parole des consommateurs, Marius Comoé pour qui il convient de changer de politique, même si la cible demeure inchangée. «Nous changeons de fusil d’épaule et ne nous trompons pas de cible», a-t-il averti. Présent le ministre de l’Industrie, Dosso Moussa a pour sa part encouragé l’initiative en invitant les initiateurs à la pérenniser pour «la consistance du panier de la ménagère». Des piques qui augurent de l’incertitude de cette opération de lutte contre la cherté de la vie.
Toussaint N’Gotta

LIENS PROMOTIONNELS