Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment


Accueil
News
Politique
Article


 Titrologie



Le Patriote N° 3819 du 11/8/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles

Comment


Politique

Conférence mondiale sur le cacao à Abidjan : Le ministre Sangafowa Coulibaly : “Confirmer le retour de la Côte d’Ivoire sur la scène internationale”
Publié le samedi 11 aout 2012  |  Le Patriote


Préparatifs
© Abidjan.net par Serges T (Photo d`archive)
Préparatifs de la 1ère Conférence mondiale sur le cacao : Le ministre Coulibaly Sangafowa préside une rencontre d`information et d`échange avec la presse
Vendredi 10 Aout 2012. Abidjan. Caistab, Plateau. En prelude à la 1ère Conférence mondiale sur le cacao qui se tiendra du 19 au 23 novembre 2012, le ministre Coulibaly Sangafowa a animé un point de presse.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Une grande première dans les manifestations d’envergure relatives à la filière cacao dans le monde. La Côte d’Ivoire va abriter du 19 au 23 novembre 2012, à l’hôtel Ivoire, la conférence mondiale sur le cacao. Pour les préparatifs de cet évènement, l’Icco (Organisation internationale du cacao) et le Gouvernement ivoirien ont convié hier, au 23ème étage de la Caistab, la presse nationale et internationale. Mamadou Sangafowa Coulibaly, ministre de l’Agriculture, a remercié l’Ivoirien Jean-Marc Anga, Directeur exécutif de l’Icco, présent en Côte d’Ivoire, à l’invitation du Gouvernement ivoirien, afin de procéder ensemble à un état des lieux des travaux relatifs à cette conférence. Pour le ministre Coulibaly, la rencontre d’Abidjan ‘‘sera l’occasion de confirmer le retour de la Côte d’Ivoire sur la scène internationale après plusieurs année de difficultés’’. Pour les acteurs de la filière cacaoyère mondiale (producteurs, exportateurs, transformateurs, organisations professionnelles agricoles, institutions gouvernementales et internationales, partenaires au développement, etc.) il s’agira d’évoquer toutes les préoccupations pour une meilleure identification des actions à mettre en œuvre pour un développement durable de l’économie cacaoyère mondiale. Une opportunité, à en croire le ministre de l’Agriculture, pour procéder à un examen critique des défis stratégiques auxquels l’économie cacaoyère mondiale est confrontée et décider des actions coordonnées à mettre en œuvre. Au final, aboutir à la rédaction et l’adoption d’un agenda mondial pour une économie cacaoyère durable ; élaborer un plan d’action stratégique mondial avec des mesures spécifiques au niveau continental, régional ou national ; mettre en place un mécanisme de collecte des ressources financières nécessaires qui permettront la mise en œuvre dudit agenda. « Le Gouvernement entend tout mettre en œuvre pour la réussite de cette manifestation. Des ateliers, conférences, réunions d’affaires et expositions, visites sont prévus », a dit le ministre de l’Agriculture. Précisant que 1 millier (500 au plan national et 500 au plan international) de personnes sont attendues à cette grande rencontre. A savoir les plus hautes personnalités des pays producteurs et consommateurs de cacao, en l’occurrence des chefs d’Etat, dirigeants d’entreprises de cacao et d’industries chocolatières, donateurs, experts scientifiques, chercheurs, organisations de cacaoculteurs, médias, sociétés civiles, étudiants, etc. Avant cette intervention, Dr. Jean-Marc Anga, Directeur exécutif de l’Icco, a expliqué qu’après le lancement de cette conférence qui a eu lieu le 09 mai dernier à Abidjan, il s’agit d’évoquer les préparatifs liés à cette réunion qui a pour thème ‘‘ Ensemble pour une économie cacaoyère mondiale durable’’. « C’est une opportunité unique de venir en Côte d’Ivoire débattre de ce thème car ce pays occupe une place de choix dans l’économie cacaoyère mondiale », a indiqué Dr Jean-Marc Anga. Selon lui, sa présence en terre ivoirienne vise à rencontrer les autorités gouvernementales, les structures techniques en charge de l’organisation de la Conférence, ainsi que les partenaires sur les préparatifs de cette rencontre. Tout en exprimant sa gratitude aux autorités ivoiriennes qui ont accepté d’abriter cette conférence mondiale, Dr. Anga a fait savoir qu’il y a de nombreux défis à relever pour l’économie cacaoyère en général et pour celle de la Côte d’Ivoire en particulier.

JEA

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires