Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Art et Culture

Rapport final de l’Atelier de validation du document cadre de mise en œuvre des pôles de compétences et des programmes nationaux de recherche
Publié le samedi 25 aout 2012  |  Ministères


Enseignement
© Ministères par DR
Enseignement supérieur: Atelier de validation du document cadre de mise en œuvre des pôles de compétences
Grand-Bassam. Du mardi 21 au vendredi 24 août 2012, la Direction Générale de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS) a organisé à l’Hôtel N’SA de Grand-Bassam, un atelier de validation du document cadre de mise en œuvre des pôles de compétences et des programmes nationaux de recherche.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Grand-Bassam - Du mardi 21 au vendredi 24 août 2012, la Direction Générale de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS) a organisé à l’Hôtel N’SA de Grand-Bassam, un atelier de validation du document cadre de mise en œuvre des pôles de compétences et des programmes nationaux de recherche.

L’atelier a enregistré la participation du Conseiller Education - Formation et Recherche Scientifique du Président de la République, du Conseiller Education du Premier Ministre, du Directeur de Cabinet Adjoint du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, du Directeur Régional de AFRICA RICE Center, du Représentant du Maire de la Commune de Grand- Bassam, des Conseillers techniques et des Directeurs Généraux et centraux du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, des Présidents et Vice-présidents des universités publiques, des Directeurs et Directeurs adjoints des Grandes écoles publiques, des Unités Régionales de l’Enseignement Supérieur (URES) et des Centres de Recherche, du Secrétaire Général du PASRES, des Experts nationaux et internationaux, des Représentants de la Commission Paritaire Secteur privé - Secteur public ainsi que des enseignants-chercheurs et des chercheurs des Universités, Centres de Recherche et Grandes Ecoles de Côte d’Ivoire.

La cérémonie d’ouverture de ce séminaire, placé sous la présidence de M. CISSE IBRAHIMA, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, a été présidée par le Professeur Abou KARAMOKO, Directeur de Cabinet Adjoint du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. Dans son allocution qui a fait suite à trois interventions :

- le mot de bienvenue du représentant du Maire de Grand-Bassam ;

- l’allocution de la Présidente du Comité Scientifique, Le Professeur BAKAYOKO-LY Ramata, Présidente de l’Université Houphouët Boigny, sur l’évolution de la recherche scientifique ivoirienne et l’intérêt des pôles de Recherche ;

- l’adresse du Directeur Général de la Recherche, le Professeur KATI COULIBALY Séraphin sur les enjeux de la Recherche scientifique et l’approche par les pôles ;

Le Représentant du Ministre a remercié le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA pour tous les efforts consentis en vue de redynamiser la Recherche Scientifique ivoirienne. Il a également remercié tous les participants. Le Professeur Abou KARAMOKO a ensuite situé les enjeux de cet atelier et exhorté les chercheurs ivoiriens à prendre leur place dans le processus de développement de la Côte d’Ivoire. Il a clos enfin son propos en déclarant ouvert l’atelier de validation du document cadre de mise en œuvre des pôles de compétences et des programmes nationaux de recherche.

La cérémonie d’ouverture a été suivie de quatre (04) interventions présidées par le Professeur COULIBALY Lacina, Vice-président de l’Université Nanguy Abrogoua et du Docteur FOFANA Alhassane, de l’Université Felix HOUPHOUET BOIGNY. La première, prononcée par le Directeur de la programmation de la Recherche Scientifique, le Dr. KONARE Abdourahamane, a porté sur la présentation des conclusions des journées de concertations sur les orientations stratégiques de la Recherche Scientifique et technologique en Côte d’Ivoire organisées les 26, 27 et 28 septembre 2011 et sur la validation du document de politique et de la matrice d’actions de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique des 02 et 03 août 2012.

A sa suite, le Directeur Général de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique, le Professeur KATI COULIBALY Séraphin, s’est prononcé sur les enjeux des pôles de compétence. Il a au cours de son intervention instruit les participants à l’atelier sur la gouvernance des pôles, la vision du Ministère et le chronogramme prévisionnel de mise en œuvre.

Pour soutenir cette vision, deux (02) exemples de programmes de recherche internationaux ont été présentés. Le premier animé par le Professeur Abdourahmane SANGARE, Directeur de recherche au CORAF/WECARD, a porté sur : « le Programme Biotechnologie et biosécurité : CORAF/ CEDEAO ». Dans son intervention, il a montré l’organisation générale de ce programme et établi un parallélisme avec le système ivoirien.

Le Docteur Arona DIEDHIOU, Chercheur à l'Institut de recherche pour le développement (IRD), s’est prononcé sur le programme « Recherche Interdisciplinaire et Participative sur les Interactions entre les Ecosystèmes, le Climat et les Sociétés en Afrique de l’Ouest (RIPIECSA) » financé par le Fond de solidarité prioritaire (FSP) du Ministère Français des Affaires Etrangères et Européennes. Il a insisté sur la nécessité de disposer de fonds durables et d’un management efficace pour soutenir les programmes nationaux de recherche. La série des interventions s’est achevée par des échanges sur les différentes présentations.

Les travaux en plénière se sont poursuivis par la lecture du document cadre sur la gouvernance et la mise en œuvre des pôles et des programmes nationaux de recherche par le Directeur de la Programmation de la Recherche Scientifique. Ce document a fait l’objet de nombreux échanges et discussions, notamment sur le statut des pôles de compétence, leur organigramme, leurs responsabilités, l’organisation de leur mise en œuvre et leur financement. Des modifications majeures ont été apportées au document cadre au cours de ces échanges. Il s’agit entre autres :

- de la recomposition des instances notamment le Comité de Coordination Inter-pôles (CCIP) qui devient le Comité de Coordination des pôles (CCP) ;

- de la modification des attributions du CCP et de sa composition qui passe de 28 membres statutaires à 12 membres statutaires,

- de la recommandation de création d’un Comité Technique Inter-pôles ;

- de la prise en compte d’une évaluation à la fois interne et externe,

- de l’adoption d’une charte de pôles de compétences, etc.

De nombreuses propositions ont également été faites par les séminaristes dans le sens de la participation de la société civile, du nombre d’institutions devant siéger au Comité de pilotage des Pôles de Compétences, etc. Après toute ces contributions enrichissantes, le document cadre a été adopté.
Les travaux en commission se sont déroulés au cours de la deuxième journée et avaient pour objectif de valider les documents cadre de mise en œuvre des pôles de Compétence et les thématiques des programmes nationaux de recherche. Ces travaux se sont déroulés dans neuf (09) commissions dont huit (08) correspondent aux pôles de Compétence et une aux programmes présidentiels. Il s’agit du :

- Pôle de compétences Santé ;
- Pôle de compétences Substances Naturelles ;
- Pôle de compétences Environnement ;
- Pôle de compétences Mines et Energie ;
- Pôle de compétences Gouvernance ;
- Pôle de compétences Agriculture ;
- Pôle de compétences Civilisation ;
- Pôle de compétences Technologie ;
- Programmes Spéciaux : Programmes gouvernementaux.

Ces pôles de Compétences sont organisés autour de 24 Programmes Nationaux de Recherche (PNR) qui ont été examinés suivant un canevas centré sur six points :

- l’Intitulé du programme ;
- les Enjeux et priorités scientifiques ;
- la Ressource humaine et équipes concernées ;
- la Formation et Renforcement des capacités ;
- la Synergie avec les autres programmes de recherche ;
- le Chronogramme.

Les travaux ont été réalisés par des équipes pluridisciplinaires avec l’appui de la Direction de la Programmation de la Recherche du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

Au terme des travaux en commission, les résultats issus des différentes réflexions engagées ont été discutés et adoptés au cours d’une séance de restitution plénière présidée par le Professeur KOUADIO Jérémie, Doyen de l’UFR Langues, Littérature et Civilisation de l’Université Houphouët Boigny et le Professeur ATTA DIALLO Hortense, Directrice de Cabinet du Président de l’Université Nanguy Abrogoua.

Cette restitution en plénière a été enrichie par les réflexions du Professeur Charles Moumouni de l’Université Laval (Québec) et Président du Bureau AUF des Amériques. Après avoir salué l’initiative de la Politique Nationale de Recherche mise en œuvre par la Direction de la Programmation de la Recherche, il a fait quatre observations majeures sur les débats et sur la restitution des travaux des ateliers. L’expert de l’AUF a ainsi relevé que certaines disciplines importantes des sciences sociales (notamment les sciences juridiques et politiques, l’économie et la communication) doivent d’avantage être prises en compte dans les programmes nationaux de recherche. Il a également insisté sur le rôle des ministères sectoriels dans la mise en œuvre de la politique de recherche d’une part et d’autre sur la nécessité de renforcer l’autonomie des universités en matière de recherche. Sa dernière observation a porté sur la mise en place d’un plan stratégique de mobilisation des ressources.

Le Professeur Charles MOUMOUNI a clos son propos par un souhait : celui de maintenir les producteurs scientifiques au cœur de l’activité de recherche. Tous ces différents résultats et contributions ont été soutenus par des recommandations fortes.

RECOMMANDATIONS ÉMISES PAR LE SÉMINAIRE

Conformément aux objectifs de l’atelier et surtout dans la perspective d’une redynamisation de la recherche scientifique ivoirienne, les commissions ont fait les recommandations suivantes :

1 - Prendre les décrets rendant effectif la création les pôles de compétences ;

2 - Augmenter de manière substantielle les financements étatiques à la recherche ;

3 - Œuvrer pour la mise à la disposition des pôles de compétences des financements prévus dans le cadre du Programme National de Développement (PND) ;

4 - Effectuer le renforcement des capacités des Ressources Humaines avant la mise en œuvre proprement dite du programme ;
5 - - Mettre en place un engagement contractuel d’ordre décennal entre les Pôles de Compétences et l’Etat et d’ordre quadriennal pour les programmes nationaux de recherche ;

6 - Créer un comité technique inter-pôle ;

7 - Créer un Pôle de compétences transversal ;

8 - Impliquer les séminaristes dans l’opérationnalisation des programmes nationaux de recherche ;

9 - Prendre en compte le critère de pluridisciplinarité pour l’agrément des projets dans le cadre de l’appel à candidature ;

10 - Créer des incubateurs d’entreprise en synergie avec la technopole.

11 - Dissocier la formation des doctorants du renforcement des capacités des Ressources Humaines du Programme National de Recherche (PNR),

Fait à Grand-Bassam le 24 août 2012

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires