Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Notre Voie N° 4220 du 5/9/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Société

Centre Marie, Mère de la charité chrétienne de la Riviera-Palmeraie La statue de la Vierge Marie coule de l’huile
Publié le mercredi 5 septembre 2012  |  Notre Voie




 Vos outils




Les Abidjanais ne cessent d’affluer au Centre Marie, Mère la charité chrétienne pour assouvir leur curiosité pour les uns, renforcer leur foi pour les autres. Ce d’autant plus que depuis le mardi 22 août dernier, la statue de la Vierge Marie du centre, à la Riviera-Palmeraie, coule de l’huile.
Pour avoir accès à la statue, il faut se faire recenser dans un cahier. Ce mercredi 23 août 2012, à 17 h 40, le Centre qui est fréquenté toute la journée est bondé de monde à Après notre inscription dans un cahier, nous prenons place sous une bâche dressée. A ce niveau, il y un autre cahier de recensement. Mais à ce stade, il y a une fiche. On peut y lire : «Rencontre avec Marie, Mère de la Charité chrétienne». Cette fiche demande l’identité du postulant, celui qui veut rencontrer la fondatrice du Centre, ainsi que ses intentions. Puis ce sont les conseils de Florent M., l’un des animateurs du Centre avant l’accès au sanctuaire où est installée la statue de la Vierge Marie au pied de laquelle se trouvent trois petits africains. «L’huile suinte des yeux de la Vierge Marie. C’est la troisième fois que le phénomène se produit au centre. Nous vous demandons de ne pas toucher l’huile qui est destinée à purifier le sol ivoirien. Les larmes de Marie veulent dire qu’elle a mal par rapport à la situation sociopolitique en Côte d’Ivoire», explique-t-il, avant d’ajouter : «On peut penser qu’on va vivre une catastrophe. Cependant, il faut savoir que Marie est venue pour nous».
Le prêtre catholique, l’un des animateurs du Centre, sous le couvert de l’anonymat, pour sa part, confie que l’huile qui coule des yeux de la statue de Marie n’est pas seulement l’expression du malaise politique en Côte d’Ivoire. «C’est aussi le sens de la dépravation des mœurs en Côte d’Ivoire. Comment pouvez-vous comprendre qu’il y ait des pratiques d’homosexualité entre femmes, entre hommes, des hommes qui sodomisent leurs femmes, etc. Aussi des Ivoiriens ont-ils consacré la Côte d’Ivoire à la Rose croix, à la Franc-maçonnerie, etc. Pourtant, la Côte d’Ivoire est consacrée à la Vierge Marie», a-t-il déclaré.
L’homme de Dieu dit ne pas comprendre pourquoi des Ivoiriens se réjouissent lorsque leurs compatriotes sont emprisonnés, dépouillés, etc. En passant, il dénonce la corruption, l’orgueil, la compromission, l’hypocrisie, etc., qui minent le pays et le comportement peu catholique de certains fidèles lorsqu’ils sont en pèlerinage. «Nous devons nous mettre sur le chemin de Dieu, sinon nous allons périr», prévient-il. «Qui peut tuer l’éternel des Armées ?», s’interroge le père, en guise de conclusion.
L’étape de la visite du sanctuaire avec la statue de la Vierge Marie intervient après les conseils. Il faut se déchausser avant d’y avoir accès. Les visiteurs et les curieux font le tour de la statue puis se mettent à genoux pour prier quelques minutes. Ensuite, ils se lèvent pour prendre véritablement connaissance de l’huile qui coule des yeux de la Vierge mais aussi sur la tête des trois petits noirs. L’huile coule un peu sur le sol fait de carreaux. «Nous allons recueillir l’huile à partir d’une seringue en vue de mener des recherches en cas de nécessité», confie Florent M. Il recommande aux visiteurs de continuer de fréquenter le Centre et de ne pas se limiter seulement à la curiosité que suscite l’huile. Pour finir, il explique le fonctionnement du Centre et la procédure à suivre pour rencontrer la fondatrice.
Le Centre créé en août 2007, selon Florent M., envisage de mettre sur pied une fondation.
Gomon Edmond

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires