Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3848 du 17/9/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Hamed Bakayoko a ses pairs à la clôture: “Il nous appartient de faire traduire nos recommandations en actes”
Publié le lundi 17 septembre 2012  |  Le Patriote


Audiences
© Ministères par DR
Audiences du ministre de l`Intérieur: Mme Sunita Pitamber (Unops) chez Hamed Bakayoko
Mardi 11 septembre 2012. Abidjan. Cabinet du Ministre d’État, ministre de l`intérieur. M. Hamed Bakayoko accorde une audience à Mme Sunita Pitamber, Directrice Régionale de l`UNOPS, basée en Afrique du Sud.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Monsieur le Président de la Commission de la CEDEAO,
Madame la représentante de Monsieur le Secrétaire Général de l’OIPC-Interpol,
Mesdames et messieurs les Ministres,
Honorables invités,
Mesdames et messieurs,

Au terme de l’Assemblée générale annuelle du Comité des Chefs de Police d’Afrique de l’Ouest (CCPAO), du Comité des Chefs des Services de Sécurité et de la réunion du Forum des Ministres en charge de la sécurité.
Je voudrais encore une fois vous remercier très sincèrement du choix de la Côte d’Ivoire pour ces assises.
Je me réjouis des recommandations pertinentes qui ont été faites par les différentes instances de l’Assemblée générale.
Je salue en particulier celle qui concerne l’institution d’un office du renseignement et des investigations criminelles qui sera à mon avis un excellent instrument de partage d’informations au niveau sous régional et d’efficacité de la lutte contre la criminalité transfrontalière.
Par ailleurs, le traitement des questions liées à la crise malienne et l’impact sécuritaire pour les pays voisins en cas d’intervention de la CEDEAO a retenu mon attention.
Mesdames, Messieurs les Ministres, il nous appartient à présent de prendre le relai pour obtenir tous les appuis politiques nécessaires de nos gouvernements respectifs afin que ces recommandations soient traduites en actes.
Je voudrais féliciter les participants qui ont travaillé assidument pendant ces trois journées. J’espère qu’en marge de leurs travaux, ils ont pu se rendre compte de la chaleur et la beauté de la capitale économique de la Côte d’Ivoire.
Je réitère mes sincères remerciements à la commission de la CEDEAO et au secrétariat général de l’OIPC-Interpol.
Je vous souhaite un bon retour dans vos pays respectifs.
Sur ce, je déclare clos les travaux de l’Assemblée générale annuelle du Comité des Chefs de Police d’Afrique de l’Ouest (CCPAO), du Comité des Chefs des Services de Sécurité et de la réunion du Forum des ministres en charge de la sécurité.
Je vous remercie.
Hommage des ressortissants de Gbéléban à Man au chef de l’état / Les Gbélébanka :
“Confions tout ce qui s’est passé à l’histoire…”
Les ressortissants de Gbéléban (Odienné) à Man ont organisé le samedi dernier, une cérémonie d’hommage au président de la République pour ses actions de paix et de développement à la tête du pays, selon eux. Au cours de cette manifestation qui s’est tenue à la place de la paix et qui a vu la participation du député de Gbéléban, Doumbia Allassane, et du préfet de Man Amani Yao Michel, les parents maternels du chef de l’Etat ont particulièrement invité les populations a oublier le passé. « Confions tout ce qui s’est passé à l’Histoire et inscrivons nous résolument dans la paix », a indiqué leur porte- parole, Kourouma Yahadjia. Se faisant le porte-parole de leurs fils Alassane Ouattara auprès des populations, il a demandé « pardon » en son nom à toutes les victimes, à tous ceux qui ont subi des torts parce qu’ils auraient choisi de le suivre. Non sans oublier de « remercier » tous les militants du RDR qui ont contribué à le « positionner » et à ceux du RHDP qui ont « aidé » à le porter à la tête du pays. « Nous disons merci au peuple ivoirien qui a fait confiance à notre fils », a-t-il terminé. Le parrain de la cérémonie, le commissaire divisionnaire major Krouma Mamadou, lui-même fils de Gbéléban, s’est quant à lui dit en « mission pour la paix ». « En tant que fils et cadre du pays, nous devons être en mission pour la Côte d’Ivoire. Nous nous considérons donc en mission afin que notre pays retrouve la paix, que nous vivions ensemble des émotions comme par le passé », a-t-il martelé. Pour le ministre Konaté Sidiki, si ADO est aujourd’hui président de République c’est grâce à « eux qui l’ont soutenu contre vents et marrées ». « Vous êtes restés derrière lui sous le soleil, sous la pluie, dans la poussière et la boue. Pendant que d’aucuns disaient qu’il n’était pas d’ici, vous vous saviez qu’il était votre fils, celui de votre fille », a soutenu Konaté Sidiki qui a en outre relevé que « la leçon » qu’il faut retenir c’est « l’humilité » des Gbélébanka (ressortissants de Gbéléban, ndlr). Par ailleurs, le ministre Konaté Sidiki a mis les populations en garde contre les gens de « mauvaise foi » qui tentent de salir le président de la République et son gouvernement pour provoquer la révolte chez celles-ci. « Nous devons nous réveiller pour faire face. Ne nous laissons pas tromper », a-t-il conseillé.

Rahoul Sainfort

LIENS PROMOTIONNELS


Comment


 Commentaires