Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Trois anciens chefs rebelles nommés préfets de région en Côte d`Ivoire
Publié le mardi 2 octobre 2012  |  AFP


Activités
© Autre presse par DR
Activités gouvernementales: le commandant Ousmane Coulibaly (alias Ben Laden), nommé préfet de région
Photo: le commandant Ousmane Coulibaly (alias Ben Laden)


 Vos outils




ABIDJAN - Trois anciens chefs de guerre de l`ex-rébellion des Forces nouvelles (FN), dont Ousmane Coulibaly, plus connu sous le pseudonyme de "Ben Laden", ont été nommés préfets de région en Côte d`Ivoire, a-t-on appris mardi de source officielle.
Les trois hommes, des figures de l`ex-rébellion de 2002-2011 intégrées depuis lors à l`armée, sont nommés par le président Alassane Ouattara dans des régions sensibles de ce pays qui connaît depuis août un regain de tensions avec une vague d`attaques visant les forces de sécurité, attribuées par le pouvoir à des partisans de l`ex-président Laurent Gbagbo, ce que l`opposition dément.
Annoncées par la rumeur, ces nominations, décidées au cours du Conseil des ministres du 26 septembre et vivement critiquées par la presse d`opposition, n`ont été rendues publiques que mardi à l`occasion de la publication de la nouvelle liste des préfets.
Le commandant Ousmane Coulibaly, dit "Ben Laden" en raison de sa barbe fournie, est nommé préfet de la région de San-Pedro (sud-ouest), deuxième port de la Côte d`Ivoire et ville stratégique pour l`exportation de cacao, dont ce pays est le premier producteur mondial.
Le commandant Tuo Fozié est affecté à Bouna (nord-est), chef-lieu de la région du Bounkani, à la frontière avec le Burkina Faso et le Ghana.
Le commandant Koné Messamba devient préfet du Cavally à Guiglo (ouest), près du Liberia, la zone la plus instable de la Côte d`Ivoire.
Les FN, qui ont contrôlé le nord du pays après leur coup d`Etat manqué contre le président Laurent Gbagbo en 2002, ont formé le gros des forces pro-Ouattara qui ont remporté l`offensive ayant abouti en avril 2011 à l`arrestation à Abidjan de M. Gbagbo, à l`issue d`une crise post-électorale de quatre mois ayant fait environ 3.000 morts.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment