Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Le RAJIA sollicite le Médiateur dans le retour des journalistes exilés
Publié le mercredi 3 octobre 2012  |  AIP




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan (AIP) - Le Réseau d’appui des journalistes à l’intégration africaine (RAJIA) a sollicité, à l’occasion d’une audience que lui a accordée, mardi, son secrétaire général, Coulibaly Pannan Souleymane, l’implication du Médiateur de la République dans le retour des journalistes exilés de la crise postélectorale.

A la faveur de la crise postélectorale (décembre 2010-avril 2011) plusieurs journalistes en activité ou à la retraite ont trouvé refuge dans des pays de la sous-région, notamment au Ghana, rappelle-t-on.

Si le bureau exécutif de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) a fait des démarches en vue du retour des certains d’entre eux, notamment Amos Béonaho, ancien directeur de publication du quotidien Soir Info et de l’UNJCI, et Dominique Thalmas Tayoro, journaliste à la RTI, une quinzaine se trouve encore à l’extérieur du pays, indique-t-on.

Le président du RAJIA, Aristide Kouamé, est allé donc sollicité l’institution "chargée d’aider à résoudre principalement des litiges entre le citoyen et l’administration" à s’impliquer dans leur retour au bercail.

Au nom du Médiateur de la République absent pour cause de participation à la deuxième session ordinaire de l’Assemblée nationale, le secrétaire général Coulibaly Pannan Souleymane a félicité le RAJIA pour cette "heureuse initiative" qui vise à promouvoir la réconciliation nationale.

Il a rappelé le rôle indispensable que joue la presse dans la consolidation de la cohésion sociale, la démocratie et la paix, avant de promettre de transmettre fidèlement les doléances à qui de droit, afin qu’une suite soit donnée.

(AIP)

kp

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment