Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



L'intelligent d'Abidjan N° 2659 du 6/10/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Politique

Audiences du Premier ministre / Me Sidiki Kaba, président du FIDH : ‘’Que la justice puisse s’exercer dans l’impartialité’’
Publié le samedi 6 octobre 2012  |  L'intelligent d'Abidjan


Festivités
© Primature par DR
Festivités de la rentrée universitaire 2012-2013: le Premier ministre Ahoussou Jeannot et son gouvernement apprécient les chantiers de Cissé Ibrahima
Mercredi jeudi 30 août 2012. Abidjan. Le ministre de l`Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, M. Ibrahima Cissé reçoit le Premier ministre Ahoussou Kouadio Jeannot et tous ses confrères sur les différents chantiers des universités publiques réhabilitées d`Abidjan


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le Premier ministre, Me Ahoussou-Kouadio Jeannot, a reçu en audience, le vendredi 5 octobre 2012, une délégation de la Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme (FIDH) et une Mission d’évaluation de l’Onu à son cabinet à la Primature.

Au cours de ces audiences, il a été question de la sécurité, de la lutte contre l’impunité, de la justice et de la réconciliation nationale. Pour Me Sidiki Kaba, président d’honneur de la FIDH, s’il est vrai que des progrès ont été faits depuis la crise postélectorale, la Côte d’Ivoire reste tout de même confrontée à des défis. «Nous avons discuté sur un certain nombre de défis qui nous paraissent importants pour la Côte d’Ivoire. C’est la question de la sécurité, la lutte contre l’impunité, la justice et évidemment la réconciliation nationale. Nous avons exhorté le Premier ministre et son Gouvernement à travailler dans ce sens. Nous avons noté des avancées mais nous avons souhaité que des efforts soient faits. Il faut que les systèmes de sécurité soient améliorés en ce qui concerne la Police, la Gendarmerie mais aussi nous avons insisté sur le rôle pivot de la justice. Que la justice puisse s’exercer dans l’impartialité», a dit Me Sidiki Kaba, à sa sortie d’audience. Il s’est aussi prononcé sur la réconciliation. «Nous avons insisté à ce que la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation (CDVR) puisse développer les étapes de droit à la justice, droit à la réparation et la non garantie de la répétition des crimes pour que ce processus aboutisse vers une réconciliation de tous les enfants de ce pays afin que les droits de l’Homme puissent être respectés dans ce pays». En seconde audience, le Premier ministre a reçu un émissaire de l’ONU. Avec la mission d’évaluation de l’ONU conduite par Dimitry Titov, sous secrétaire général à l’Etat du Droit et aux institutions chargées de la sécurité au département des opérations de maintien de paix, il a été question de paix, de justice et de prison. «Nous avons été rassurés dans notre conversation avec le Premier ministre que le Gouvernement est entièrement disposé à être un Etat de droit. L’ONU suit de près le dossier», a-t-il dit. Poursuivant, il a indiqué qu’en ce qui concerne la justice, «nous félicitons le Gouvernement ivoirien car c’est un excellent plan de reforme qui a été mis en place avec l’Onuci. Maintenant qu’on a un plan et un but, le plus important est de l’opérationnaliser. Le Gouvernement et les Nations Unies ont travaillé sur la réhabilitation de beaucoup de tribunaux. Quasiment tous les tribunaux ont été rouverts. Il s’agit de s’assurer que ces tribunaux auront du personnel adéquat pour pouvoir opérer le mieux possible. On a aussi parlé de prisons qui ont été relativement dans des conditions difficiles mais, il y eu à ce niveau, énormément de travaux encore avec le Gouvernement et l’Onuci pour réhabiliter ces prisons. On a entendu parler d’évasions, il faut améliorer les infrastructures, finalement on a parlé de désarmement et démobilisation», a-t-il fait savoir. Avec l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Georges Serre, les échanges ont porté sur le développement. «Nous sommes venus informer le Premier ministre de la tenue du Forum Franco-Africain des Affaires qui aura lieu à Abidjan du 15 au 16 octobre et le Premier ministre nous a fait l’honneur de parrainer cet événement», a précisé le diplomate français. Le Premier ministre a également reçu Dr Bongnessan Arsène Ye, ministre d’Etat, ministre des Relations avec le Parlement et des Réformes politiques du Burkina Faso et une délégation de 50 personnes des collectivités territoriales de la zone UEMOA conduite par François Amichia, président de l’UVICOCI.

A Dedi

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment