Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Nord-Sud N° 2183 du 8/10/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Politique

Procès des présumés assassins du colonel-major Adama Dosso : Un chef de village à la barre
Publié le lundi 8 octobre 2012  |  Nord-Sud


Tribunal
© Ministères par PRISCA
Tribunal d`Abidjan Plateau: le procès du général Dogbo Blé et des militaires ex-FDS en cours
Mercredi 03 octobre 2012. Abidjan. Palais de justice du Plateau. Poursuite du procès du général Dogbo Blé et des militaires ex-FDS poursuivis pour les crimes commis pendant la période post-électorale.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Toute la journée d’aujourd’hui sera consacrée à l’interrogatoire par le tribunal militaire du général de division Dogbo Blé Bruno. Et aussi à la confrontation entre lui et les quatre prévenus. Notamment le Cdt Kipré Yagba, le sergent-chef Jean Noël Léon Lagaud et les sergents Noël Touali et Ferdinand Toh. Selon une source proche du procureur militaire, l’audition des témoins par les juges va commencer demain. Ils sont au nombre de 10 dont le sergent-chef Zamblé Bi Zamblé en service au 2ème bataillon d’infanterie de Daloa, le Mdl Yao Simplice et Manglé Pierre Biman, chef du village de Gabo, situé au Pk 42 sur l’autoroute du Nord. C’est là-bas le 12 mars 2011 à 21h que le colonel-major Adama Dosso a été exécuté par le commando de quatre sous-officiers de la Garde républicaine, à savoir le sergent-chef Lagaud (Celui qui a ouvert le feu sur l’ancien pilote du président Félix Houphouet-Boigny, selon ses aveux à la barre). Il était accompagné par les sergents-chefs Charles Lobé Lobé et Yapi Yapo alias Djoudjou (en fuite, ndlr) et le sergent Ferdinand Toh. Mardi dernier, lors de la première audience relative à l’assassinat du colonel-major Adama Dosso, les 10 témoins ont été appelés à la barre du Tribunal militaire délocalisé à la Cour d’appel près le tribunal d’Abidjan-Plateau. Après avoir prêté serment, ils ont été isolés dans une salle qui leur a été aménagée. «Les témoins viennent dire ce qu’ils ont vu. Donc, ces personnes viennent simplement donner leurs témoignages sur ce qu’elles ont vu. Cela peut être à charge ou à décharge. Elles vont commencer à comparaître à partir de mardi prochain (demain, ndlr). L’audition du général Dogbo va certainement durer toute la journée de lundi. Parce qu’elle sera suivie des confrontations entre lui et ses co-accusés», confie notre source. S’agissant de la sécurité des témoins, notre interlocuteur nous indique qu’en la matière, il n’y a pas de dispositions particulières. «Ils n’ont pas de problèmes. Les gens ne les connaissent même pas. A ce niveau, il n’y a pas de problème. C’est la première fois que l’auditoire va les découvrir. Donc, il n’y a pas de dispositions particulières concernant leur sécurité. En Côte d’Ivoire, nous ne sommes pas encore à ce stade de protection des témoins, contrairement à la Cpi (Cour pénale internationale, ndlr). Elle a mis en place un mécanisme de protection des témoins. Ce qui n’est pas encore le cas chez nous», ajoute notre source proche du dossier. Rappelons que le général Dogbo Blé, le Cdt Kipré Yagba, le sergent-chef Jean Noël Léon Lagaud et les sergents Ferdinand Toh et Noël Touali sont accusés d’enlèvement, de séquestration et de complicité d’assassinat du colonel-major Adama Dosso.

Ouattara Moussa

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment