Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article



 Titrologie



Notre Voie N° 4247 du 15/10/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Sport

Dernier tour éliminatoire de la CAN 2013 : Drogba marque, les supporters sénégalais saccagent tout
Publié le lundi 15 octobre 2012  |  Notre Voie


Football
© Abidjan.net par Liz Paba
Football - Eliminatoires CAN 2013: Les Eléphants de Côte d`Ivoire battent les Lions de la Téranga du Sénégal (2-0)
Samedi 13 Octobre 2012.Stade Leopold Sedar Sengor de Dakar au Senegal. Les ivoiriens arrachent leur qualifications pour la CAN 2012 en Afrique du Sud en battant les Sénégalais sur le score de 2-0.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Voir leur équipe être menée au score à 26 minutes de la rencontre, c’est un scénario que n’avaient pas prévu les supporters des Lions de la Téranga en cette soirée du 13 octobre 2012, à l’occasion de la manche retour du dernier tour des éliminatoires de la CAN 2013 opposant le Sénégal à la Côte d’Ivoire au stade Léopold Sédar Senghor. Et pourtant, c’est bien la réalité : la Côte d’Ivoire mène 2 buts à 0 après 74 minutes de jeu, œuvres de Didier Drogba.
Battus 4-2 au match aller à Abidjan, les Sénégalais étaient convaincus de renverser la vapeur à Dakar. Mais leur ardeur est douchée par le sociétaire de Shangai Senhua qui ouvre son compteur à la 69ème minute sur un superbe coup franc avant de récidiver sur penalty à la 74ème minute. Le second but de l’emblématique capitaine des Eléphants met le feu aux poudres. Les supporters sénégalais désabusés décident de tout gâcher. Ils jettent des bouteilles d’eau et des pierres sur les joueurs, allument des journaux dans les tribunes et brisent les sièges. Les supporters ivoiriens menacés dans leurs loges sont obligés de sauter de plus de quatre mètres pour descendre sur la pelouse.
Résultats ? Des blessés graves transportés d’urgence dans un hôpital avant d’être évacués sur Abidjan hier matin. C’était la débandade au stade Leopold Sédar Senghor devant ces fous furieux supporters sénégalais.
Les choses semblent pourtant bien engagées en première période. L’entraîneur sénégalais Joseph Toko, respectant le choix tactique prôné par ses compatriotes et diffusé abondamment dans les journaux, opte pour l’attaque à outrance avec Papiss Cissé, Demba Ba, Moussa Sow et Damé N’doye pour tenter de déstabiliser une défense ivoirienne mature commandée par Kolo Touré. A la 4ème minute, Moussa Sow libère un tir puissant que dégage Copa Barry. Le portier ivoirien, par cet arrêt, montre bien qu’il est prêt à faire échec aux offensives sénégalaises.
L’attaque ivoirienne réagit par Kouassi Yao Gervais dit Gervinho à la 17ème minute. Il échappe à la défense adverse mais se mélange les pédales au moment de faire mouche. Max Gradel sur le côté droit n’a pas son rayonnement habituel. Il change de côté sans plus de succès.
Au milieu de terrain, Zokora Didier Maestro fait le ménage. Tioté Cheikh, en dépit d’une nervosité palpable, s’en sort bien quand Touré Yaya Gnégnéri peine à trouver ses marques en cette première période.
Les Sénégalais qui doivent faire le jeu pour combler leur retard de deux buts se heurtent à la défense ivoirienne. Les Eléphants attendent et procèdent par des contres dangereux. Papiss cissé mis sous l’éteignoir ne pique aucune balle. C’est la grande déception chez les supporters. A part une très belle combinaison réussie avec Moussa Sow, l’attaquant vedette des Lions de la Téranga reste muet.
A la 25ème minute, Kolo Touré manque de peu de trouver le cadre. La fin de l’acte 1 de cette partie est marquée par un retourné spectaculaire de Moussa Sow dévié avec autorité en corner par Copa Barry. La pause intervient sur le score de 0-0.
La seconde mi-temps est déterminante pour les deux équipes. Les supporters sénégalais attendent une équipe conquérante des Lions de la Téranga. Mais rien ne va chez Papiss Cissé et ses coéquipiers. Au fil des minutes, le doute s’installe progressivement devant le manque de réussite. Et pour ne rien arranger, les Ivoiriens commencent à trouver leurs repères.
A la 51ème minute, Touré Yaya prend ses responsabilités et fonce droit au but. Il est irrégulièrement stoppé par un adversaire à l’entrée de la surface de réparation. Cet acte d’anti-jeu est sanctionné d’un coup franc par l’arbitre de la rencontre. Didier Drogba d’une superbe frappe le transforme. Un coup de poignard dans le dos des Lions de la Téranga. C’est la stupeur dans le stade. Dix minutes plus tard, un supporter sénégalais échappe à la vigilance des forces de l’ordre et se retrouve sur la pelouse. Il se dirige vers Didier Drogba avec un objet en main. Est-il un fan de Drogba ou un agresseur ? Personne ne trouvera une réponse.
Après cet épisode, le match peut reprendre son cours normal. Les Ivoiriens pressent un peu plus les Lions de la Téranga. Dans la foulée, Max Gradel fait une incursion dans la surface de réparation sénégalaise. Un défenseur manie le ballon. Et c’est la sanction suprême. Drogba le transforme en cette 69ème minute. Mécontents, les supporters sénégalais mettent le feu au stade, au propre comme au figuré. Ils cassent tout, même en dehors du stade. Cette atmosphère n’est pas propice à la reprise de la rencontre. Arbitres, joueurs des deux équipes rejoints plus tard au milieu du terrain par des supporters ivoiriens pris pour cible dans les tribunes se mettent à l’abri de la fureur des voyous. Devant cette situation d’insécurité, il est mis un terme au match après un long moment d’attente. Résultat ? Ce sont les Ivoiriens qui seront en Afrique du Sud en janvier prochain pour la 29ème édition de la Coupe d’Afrique des nations de football.

Ephrem Touboui
Envoyé spécial à Dakar

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment