Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Le ministère des Eaux et forêts présent à la 5ème édition du "Festiplant"
Publié le mardi 16 octobre 2012  |  Autre presse


5ème
© Ministères par DR
5ème édition du festival de planting d`arbres "Festiplant" à Afféry.
le lieutenant-colonel Haïdara Arafan, directeur du reboisement et du cadastre forestier, représentant le ministre des Eaux et Forêts, Nabo Clément, a présidé la 5ème édition du festival de planting d`arbres "Festiplant" à Afféry. le samedi 12 octobre 2012.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Dans le cadre du 5ème festival de planting d’arbres dénommé « festiplant 2012 » organisé par l’Ong ‘’Gaya’’ (gouvernement des amis en langue locale) de Yadio-Assangbadji, le lieutenant-colonel Haïdara Arafan, directeur du reboisement et du cadastre forestier, représentant le ministre des Eaux et Forêts, Nabo Clément, a appelé les populations d’Afféry et d’Akoupé à fédérer leurs efforts autour de l’arbre. C’était le samedi 12 octobre, à Afféry. « Vous avez le soutien du ministre des Eaux et Forêts, Nabo Bouéka Clément, pour les activités que vous menez depuis cinq ans. Ce n’est un secret pour personne. La forêt ivoirienne disparaît aujourd’hui à un rythme effréné, exposant ainsi le pays à un péril écologique dont les signes annonciateurs tels que le réchauffement climatique, la faiblesse de la pluviométrie et des rendements agricoles sont perceptibles. Toutefois, il n’y a pas à désespérer car la forêt est une ressource renouvelable », a indiqué le lieutenant-colonel Haïdara Arafan.

Selon lui, pour gagner le pari de redonner au pays son statut forestier, le gouvernement a entrepris des actions d’envergure dont la promotion du reboisement populaire. Au nom du ministère des Eaux et Forêts, il a rendu un vibrant hommage à l’Ong ‘’Gaya’’ qui s’investit dans la reconstitution du couvert forestier ivoirien.

Cette cérémonie de planting d’arbres illustre l’engagement éco-citoyen des membres de cette organisation. C’est aussi une opportunité pour inviter les collectivités publiques, le secteur privé, les opérateurs de la filière bois, les Ong et les populations à s’approprier le reboisement qui constitue à la fois un investissement rentable et un rempart sûr contre la désertification et la dégradation des sols.

M. Oura Brou, député de Molonou-Lomo-Yakpabo-Tiébissou, parrain de la cérémonie, s’est réjoui de ce qu’en si peu de temps, l’Ong ‘’Gaya’’ ait mené beaucoup d’actions dans le domaine de l’environnement. Il a souhaité que cette action se poursuive pour la reconstitution de la forêt ivoirienne.

Stanislas Didier Kindia, député d’Afféry et président de la cérémonie, a fait remarquer que « cette manifestation a un caractère social, culturel et environnemental ». Avant d’indiquer qu’il sera toujours présent quand il s’agira de parler de la terre. Il a aussi invité les populations à s’investir dans le projet de reboisement qui est à la fois rentable pour la région et pour le pays.

Créée en 2006 par des étudiants et élèves de Yadio-Assangbadji pour l’amélioration du cadre de vie des populations rurales en général et en particulier celles d’Akoupé (Sud-Est de la Côte Ivoire), l’Ong ‘’Gaya’’ s’est fixée comme objectif principal la reconstitution du couvert forestier ivoirien.

Eugène YAO

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment