Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Nouveau Réveil N° 2717 du 17/10/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Politique

Audiences du chef de l’Etat : Madani Tall et le ministre britannique, Don Foster, reçus par le président Ouattara, hier
Publié le mercredi 17 octobre 2012  |  Le Nouveau Réveil




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, a accordé, hier au Palais de la présidence de la République, une audience au directeur des opérations de la Banque mondiale en Côte d’Ivoire, Madani Tall. Au sortir de cette audience qui a duré près d’une heure, Madani Tall a livré la teneur des sujets qui ont été débattus à la presse. «Nous avons échangé sur l’importante réunion de la Banque mondiale qui va se tenir à Abidjan en novembre. Nous retenons que les préparations avancent. Il y aura plus de 100 délégations de pays donateurs au titre de la Banque mondiale. Nous en avons profité pour échanger également sur les financements attendus de la Banque mondiale, sur les questions liées au renforcement des capacités dans les administrations, sur les aspects de développement des infrastructures. Et le chef de l’Etat nous a donné un certain nombre d’instructions sur lesquelles nous allons travailler avec les différentes équipes techniques», a-t-il indiqué avant d’insister sur l’importance de ladite rencontre de novembre prochain. «C’est une rencontre extrêmement importante parce qu’il s’agit des administrateurs des pays qui donnent les ressources concessionnelles au groupe de la Banque mondiale. Ce sont ces ressources qui financent les programmes de développement dans les pays pauvres ou à faibles revenus. C’est donc le guichet concessionnel de la Banque mondiale. Et c’est une revue à mi-parcours de l’utilisation de ces ressources. La Côte d’Ivoire va abriter cette réunion, et c’est la 1ère fois qu’elle se fait en dehors de Washington. La symbolique de la tenue de cette réunion est donc importante. Cela permet aussi de voir un pays qui sort de fragilité et qui va de façon irréversible vers la normalisation et le développement d’un pays qui a le potentiel de jouer le rôle de leader dans la sous-région. C’est d’ailleurs pour cela que la Côte d’Ivoire a été choisie. La Banque mondiale a confiance en ce pays. Donc, les administrateurs de la Banque mondiale viennent en Côte d’Ivoire pour constater ce que les ressources de la Banque ont pu faire dans ce pays ces 3 ou 4 dernières années, et ce que ces ressources peuvent bien faire dans les autres pays qui en ont besoin», a ajouté Madani Tall qui avait à ses côtés le ministre d’Etat, Dr Mabri Toikeusse, ministre du Plan et du développement. Quant au chef de l’Etat, il a été assisté à l’audience par le ministre d’Etat, Amadou Gbon, secrétaire général de la présidence qui est revenu il y a peu d’un congé médical. Le président Ouattara a également accordé une audience au ministre britannique, chargé des communautés locales, Don Foster. Au terme d’une rencontre d’un peu plus d’une demi-heure, l’hôte du chef de l’Etat a confié qu’ils ont eu des échanges très fructueux. Il a indiqué qu’étant en Côte d’Ivoire pour participer à une conférence de l’Internationale libérale, il est question pour lui d’aller échanger avec le chef de l’Etat qui est un grand leader africain. «Le président Alassane Ouattara nous a invité à Londres, lors des Jeux Olympiques, à venir en Côte d’Ivoire pour apprécier les opportunités de ce pays et discuter des relations commerciales entre les 2 pays», a dit le ministre Don Foster qui était accompagné du ministre d’Etat, Daniel Kablan Duncan, ministre des Affaires étrangères.

FRANÇOIS BECANTHY

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment