Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Soir Info N° 5425 du 18/10/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment

Société

Quartier Zoé-Bruno à Koumassi, les populations sur le pied de guerre
Publié le jeudi 18 octobre 2012  |  Soir Info




 Vos outils




Les populations du quartier Zoé-Bruno, dans la commune de Koumassi, n'entendent pas céder à ce qu'elles considèrent comme une mascarade, de la part de Dantreuis P.H.Dorgelès, un ancien chef du quartier destitué depuis 2005. Hommes, femmes et jeunes se disent prêts à barrer le chemin à cet homme qui, 7 années après son départ, veut revenir aux affaires. Et cela, contre vents et marées. De quoi s'agit-il ? « Dantreuis a été démis de sa fonction de chef du quartier en 2005, suite à des pétitions signées de toute la population, pour des actes de malversations et vente illicite de terrains. Après lui, Dago Lambert a été nommé chef. Lorsque ce dernier décède en 2006, c'est l'actuel chef Aka Nianzoutchi qui était le trésorier du comité de restructuration du quartier qui est choisi à l'unanimité, en 2008 par les villageois comme président. Cela pour sa bonne gestion de la chose commune » ont expliqué les jeunes dudit quartier, le mercredi 17 octobre 2012. L'arrêté municipal numéro 2008/474/MK/SG a entériné cette nomination. Les choses sont restées en l'état jusqu'à ce que l'ex-chef Dantreuis annonce, en août de l'année en cours, qu'il revenait s'installer comme chef du quartier Zoé-Bruno, suite à une décision de justice, l'arrêté numéro 75 qui annulerait la décision municipale numéro 474. C'était en septembre 2012. Les différentes chefs de communauté, du quartier, les femmes et les jeunes , tous se sont dressés contre le retour de l'ex-chef. Dès lors, Dantreuis qui avait décidé de se faire installer, le 15 septembre 2012, recule. Depuis quelques jours, l'ex-chef est revenu avec des affiches placardées à travers le quartier et annonçant son installation, pour le 20 octobre 2012. La population, déterminée à éviter cette installation interpelle donc toutes les autorités compétentes, surtout le ministre d'Etat ministre de l'Intérieur Hamed Bakayoko et l'ensemble des forces de l'ordre. « Nous n'accepterons jamais que Dantreuis qui a été destitué vienne prendre la place du chef nommé par toute la population. En tout cas, Dantreuis passera sur nos corps pour se faire installer », ont-ils souligné. En cette période où les populations sont engagées dans la recherche et la préservation de la paix, il est plus que nécessaire que les autorités s’intéressent à ce foyer de tension endormi.

FOFANA Mambé

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment