Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



L'intelligent d'Abidjan N° 2675 du 25/10/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Politique

En prélude au meeting du 3 novembre / Zadi Djédjé au pouvoir : ‘‘Au nom de la paix, arrêtez de traquer et d’emprisonner nos camarades’’
Publié le jeudi 25 octobre 2012  |  L'intelligent d'Abidjan


Cohésion
© Abidjan.net par Emma
Cohésion sociale : Zady Djédjé invite les pro-Gbagbo à faire la paix
Lundi 24 septembre 2012. Abidjan, Baron bar de Yopougon.La coalition des jeunes patriotes pour la paix et la réconciliation (CJPPR) dirigée par Zady Djédjé, a rencontré la presse


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Après les conférences, la CJPPR veut tester sa capacité de mobilisation. Elle entend organiser le 3 novembre 2012 à la place CP1 de Yopougon, un meeting pour dire non à la violence. Son président, Zadi Djéjdé, qui veut faire de cet évènement une réussite parfaite, a demandé aux jeunes Ivoiriens de tourner le dos à tout projet de déstabilisation de la Côte d’Ivoire. ‘’Je suis Gbagboïste, mais un vrai Gbagboïste. Laurent Gbagbo n’a jamais enseigné la violence, Laurent Gbagbo nous a toujours dit: «Asseyons-nous et discutons». Nos camarades sont emprisonnés, traqués de partout et c’est de tout cela que nous parlerons lors du prochain meeting’’, a dit d’entrée, le leader de la jeunesse patriotique. Qui met en avant l’intérêt de la Côte d’Ivoire qu’il faut préserver. ‘’On m’accuse d’être traitre parce que j’appelle à la paix et à la non violence.

Si c’est cela être traitre, je suis donc traitre’’, a-t-il lâché. Quant au meeting du 3 novembre 2012, Zadi Djédjé a rassuré ses camarades sur le plan sécuritaire, avant de les inviter à se munir de tee-shirts à l’effigie de Laurent Gbagbo ce jour là. ‘’Et que chacun marche de son quartier jusqu’à la place CP1. Si on a décidé d’aller à la paix, qu’on nous laisse organiser des meetings. Ce qui nous lie au pouvoir actuel, c’est que nous avons en commun la Côte d’Ivoire. C’est pour quoi, je dis non aux attaques répétées, parce que Laurent Gbagbo veut retrouver les patriotes en vie’’, a insisté le président de la CJPPR. L’attaque de la centrale d’Azito, n’a pas échappé au conférencier qui a dénoncé avec la dernière énergie ‘’ces actes barbares qui mettent en péril la vie des Ivoiriens’’. A ceux qui ont des projets de déstabilisation de la Côte d’Ivoire, Zadi Djadjé leur a lancé ce message: «Que tu sois FPI, PDCI, RDR…, tu dois te ressaisir. Les Ivoiriens veulent la réconciliation. Je demande aux amis de tous les partis politiques de nous rejoindre, afin d’éviter un chaos à la Côte d’Ivoire».

Dosso Villard

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment