Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Salubrité urbaine: un forum pour lutter contre le désordre urbain
Publié le vendredi 2 novembre 2012  |  Ministères


Salubrité
© Ministères par DR
Salubrité urbaine: Le Ministre Anne Ouloto, exhorte les Préfets à la lutte contre le désordre urbain
Le Ministre de la Salubrité Urbaine organise depuis ce jeudi 1er Novembre 2012, à l’Hôtel des Parlementaires de Yamoussoukro, à l’intention des Préfets, un important séminaire portant sur le thème « Désordre urbain et incivisme des populations »


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Les Architectes ivoiriens, en vue de lutter contre le désordre urbain, invitent à un « forum national de discussions urbaines », afin de réfléchir sur la concentration urbaine excessive et ses corollaires, notamment les nuisances et pollutions de toutes sortes ainsi que les problèmes d’ordures.

A l’ouverture jeudi, à Yamoussoukro, du séminaire sur le désordre urbain et l’incivisme des populations, initié par le Ministère de la Salubrité Urbaine, à l’intention de 107 Préfets de Région et département, le Secrétaire Général du Conseil National de l’Ordre des Architectes de Côte d’Ivoire, Joseph Benoît Ahi Ahua, a affirmé que « la Banque Mondiale est prête à accompagner la Côte d’Ivoire pour cet échange sur la ville, en vue devant déboucher sur une solution durable »

« Une ville pensée dans la concertation se vit mieux. C’est une ville durable qui ne peut être laissée à l’anarchie », a-t-il expliqué, faisant des propositions en 18 points pour apporter des réponses adéquates à la problématique de l’urbanisation galopante en Côte d’Ivoire.

« L’heure n’est ni au laisser-faire ni à la table rase », a insisté le représentant des Architectes, indiquant que les propositions sont entre autres l’établissement de l’état des lieux du développement dans la commune, la définition des orientations pour la commune à long terme, la maîtrise de l’étalement urbain et la consommation d’espace, (…) et la construction de projets à partir des questions de mobilité et d’accessibilité.

Il a stigmatisé le désordre urbain en Côte d’Ivoire, caractérisé notamment par des constructions anarchiques sur le domaine public, la prolifération de gares spontanées, la pose sauvage de panneaux publicitaires, la construction anarchique de lieux de cultes, de débits de boissons aux alentours des établissements scolaires et universitaires.

Il fini en louant les effort du Ministère de la Salubrité Urbaine qui a entrepris depuis juillet 2011 des actions d’envergure pour assainir et embellir le paysage urbain, notamment l’opération Pays propre, à la veille de la célébration du 51ème anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire qui a permis de redorer le blason des villes les plus importantes du pays : Abidjan, Yamoussoukro, Bouaké et Korhogo.

Source : Direction de la Communication MSU

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment