Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3885 du 2/11/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Paul Koffi Koffi à la rencontre des experts du fleuve Mano : “Ensemble nous vaincrons les périls …”
Publié le vendredi 2 novembre 2012  |  Le Patriote


Insécurité
© Abidjan.net par Prisca
Insécurité à l`ouest : Le gouvernement offre du matériel aux troupes sur le terrains
Le lundi 09 juillet 2012 à l`Etat Major, le ministre Paul Koffi Koffi a fait une rémise de matériel roulant au Chef d’État Major.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Aujourd’hui, se tient à l’hôtel Ivoire d’Abidjan, la réunion ministérielle de l’Union du fleuve Mano. Avant cette importante rencontre le comité technique sur la paix, la sécurité et la stabilité des Etats membres d’Union du fleuve Mano s’est réuni, du 31 à aujourd’hui, à l’hôtel Belle Côte de la Riviera. Les experts venus de la Guinée, de la Sierra Léone, du Libéria et leurs homologues de la Côte d’Ivoire ont planché sur « renforcement de la sécurité transfrontalière et la libre circulation des biens et des personnes».

A l’ouverture des travaux, Paul Koffi Koffi, ministre auprès du président de la République, chargé de la Défense, a invité les experts à faire des propositions pouvant permettre au pays de l’Union de s’attaquer aux problèmes de sécurité qui se présentent sous plusieurs formes et qui ont pour nom entre autre le grand banditisme, le terrorisme et la prolifération des armes légères. « Nous devons fédérer nos efforts et mettre en œuvre des programmes communs capables d’endiguer ces fléaux. C’est ensemble que nous pouvons vaincre les périls qui nous menacent », a-t-il indiqué.

Cela passe par les échanges de renseignements et de données. Ally Coulibaly, ministre de l’Intégration africaine s’est réjoui de ce que : « une nette prise de conscience s’est opérée, ces dernières années, dans nos pays : la nécessité de se mettre ensemble pour apporter des réponses cohérentes et coordonnées à un problème aussi important que celui de la sécurité et de la paix ». Ceci, d’autant plus que selon lui, aucun pays n’a la capacité à lui seul de relever cet immense défi. Nos frontières, qui étaient traditionnellement des espaces de convivialité, d’échanges culturels et commerciaux, selon lui, sont devenues, pour certaines d’entre elles, au fil des années, et à la faveur des crises qui ont surgi dans la région, des aires de déstabilisation, le terreau fertile de trafics de toutes natures entretenus par des bandes criminelles organisées.

Mme Lynda Korama, au nom du secrétaire général de l’Union du fleuve Mano, a plaidé pour que soit appliqué le traité d’extradition existant entre les pays de l’Union. Elle a aussi plaidé pour la mise en place de la carte d’identité de l’Union, ce qui facilitera la libre circulation des personnes et des biens. En revanche, il a dénoncé la non-application des mesures de l’Union par certains pays.

TL

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment