Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Société

Développement de l’Agriculture : Le ministre Sangafowa s’appuie sur les Tic
Publié le lundi 5 novembre 2012  |  Le Democrate


Activités
© Ministères par DR
Activités gouvernementales : le ministre Coulibaly Sangafowa multiplie les rencontres préparatoires de la Conférence mondiale sur le cacao
Abidjan. Cabinet du ministre de l`Agriculture. Le ministre Coulibaly Sangafowa multiplie les rencontres préparatoires de la Conférence mondiale sur le cacao prévue à Abidjan. Photo: le ministre Coulibaly et le Directeur exécutif de l`ICCO, Dr Jean-Marc Anga


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le ministère de l’Agriculture entend doter le secteur dont il a, la charge de technologies de pointe en vue de lui assurer son développement. Au lendemain de son indépendance, la Côte d’Ivoire faisait le choix stratégique et pertinent de baser son développement sur l’agriculture. Ce qui lui a permis de réaliser des progrès importants pour son développement. On parlait alors du «Miracle ivoirien ». Mais curieusement, le secteur à la base de cette réussite est demeurée de type extensif, et l’exploitation incontrôlée des forêts, a causé d’énormes dommages aux ressources naturelles du pays, compromettant ainsi la pérennité du système de production agricole. Le couvert forestier se retrouvera considérablement réduit, passant de 16 millions d’ha en 1960 à 2,5 millions d’ha à nos jours. Conséquence, le pays importe quasiment les denrées de grandes consommation. C’est dans ce contexte que, sollicité par son collègue du ministère de l’Agriculture, que celui de la Poste et des technologies de l’information et de la communication, élabore la création d’un environnement favorable à l’apport des TIC dans la modernisation et le développement de l’agriculture en Côte d’Ivoire. C’est justement dans cette optique que des experts se réuniront du 4 au 8 novembre à Grand Bassam, en vue de réaliser la matrice de ce projet. Ce séminaire va ainsi permettre de valider le Document de stratégie nationale de la politique de développement agricole, e.Agriculture, selon un processus participatif, incluant toutes les parties prenantes, ainsi que les stratégies et les actions prioritaires du gouvernement. Trois principaux résultats sont attendus à ces assises. D’abord, s’assurer que le Document de stratégie nationale e.Agriculture est disponible, annexé par un plan de mise en œuvre et du coût global d’exécution du projet. Ensuite, vérifier que les principales composantes de mise en place du système d’information agricole prenant en compte tous les acteurs du secteur sont disponibles, accessibles et consultables. Et enfin, tester que les mécanismes pour le renforcement des capacités des utilisateurs et acteurs des systèmes d’information du secteur agricole sont élaborés et disponibles. Notons que sept (7) axes stratégiques ont été identifiés pour mener à bien les travaux.

Lazare Kouadio

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment