Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Journée nationale de la paix / Monique Traoré aux hommes politiques : « La paix devrait être notre fétiche commun à adorer »
Publié le vendredi 16 novembre 2012  |  Ivoire-Presse


Journée
© Ivoire-Presse par DR
Journée de la paix 2012: Oren`tchy et les femmes ont communié au palais de la Culture
Jeudi 15 novembre 2012. Abidjan. Palais de la culture, à Treichville. Photo: les leaders de la Chaîne de solidarité de la société civile féminine, membre de la plateforme de la société civile du président Tapé Mambo Lucien, assistant à la Journée « cœur blanc » initiéé par Oren’tchy


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Message de la Chaîne de solidarité de la société civile féminine, membre de la plateforme de la société civile du président Tapé Mambo Lucien, à la faveur de la Journée « cœur blanc » créé par Oren’tchy, organisée lors de la Journée de la paix. Discours lu par Mme Monique Traoré, le jeudi 15 novembre 2012 au palais de la Culture.


Honorables invités,
Mesdames et messieurs,

La Cote d’Ivoire fête, en ce jour du 15 Novembre 2012, la journée nationale de la paix. Ce jour devrait être pour tout Ivoirien un symbole qui donnerait un signal fort à chaque foyer. En effet, des jours sombres nous ont laissés perplexes et les stigmates de l’histoire récente de notre pays sont encore vivaces.

Pourrait-on seulement se contenter de vivre sans se soucier des autres?

Non, il faut célébrer la vie, contempler ses monts et merveilles à travers « la paix », ce concept si cher à feu le Président Félix Houphouët-Boigny dont nous saluons très respectueusement la mémoire. Cette paix qui selon lui, n’est pas qu’un vain mot, mais un comportement.

Oui chers frères et sœurs, nous devons nous approprier cette philosophie qui est le terreau de toute essence humaine, car elle procure l’esprit d’ouverture, de joie et d’amour. Le Mahatma Gandhi en Inde ne disait-il pas que ‘’si la guerre prend naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans celui-ci que nous devons élever les défenses de la paix.’’ Autrement dit, la paix, ce joyau, ne se décrète pas, elle se vit, elle se construit sur trois fondements essentiels : l’Amour du prochain, la Sincérité et l’Altruisme.

En cela, je voudrais m’adresser tout particulièrement aux femmes de Cote d’Ivoire. Chères sœurs, ‘’usez de vos dons, mais n’en faites pas trop. Oui, usez de vos dons, mais n’en faites pas trop’’. La femme est amour, elle est charité, elle est partage et elle est complémentaire à l’homme : jamais au dessus, ni trop en dessous, mais elle s’affirme dans la discrétion, non par peur, mais pour la préservation de l’équilibre social ; en effet, le détenteur d’une force n’en abuse pas, mais l’utilise à juste proportion pour le bien-être des autres. Dites aux hommes politiques : ‘’Pratiquez la politique du juste milieu, celle de l’élégance et de la mesure.’’ Soyez des Agents fédérateurs et bâtisseurs de la Nation.

Dites aux journalistes: ‘’Utilisez la plume constructive et non destructrice car vous serez jugés plus sévèrement que les Politiciens.’’

Dites enfin aux hommes d’armes, qu’une arme est un esprit. Elle ne sort pas sans servir, auquel cas, elle se retourne contre vous-même. Soyez la force tranquille et silencieuse dont vous êtes dépositaires.

‘’Que tous ceux qui ont des oreilles entendent.’’

Femmes de Cote d’Ivoire, prenons la mesure de cette vérité, et par ricochet un engagement solennel envers la Nation pour ramener la paix. Levons-nous pour parcourir ensemble, hameaux, marchés, campagnes, villes et villages avec un esprit de solidarité pour la survie de notre Patrie.

Quant à vous, frères Ivoiriens, marchez ensemble malgré vos divergences politiques et religieuses, malgré vos différents statuts pour dire ‘’Non’’ aux divisions et ‘’Non’’ au perpétuel recommencement.

La paix devrait être notre ‘’fétiche’’ commun à adorer, comme dirait l’Africain.

Construisons alors une paix non négociable qui retentirait aux quatre coins de la Planète et qui ferait de notre beau pays un modèle, un Havre de bonheur.

Vive les Habitants de la Cote d’Ivoire artisans de paix.

Vive les femmes de la terre d’ Eburnie toujours solidaires, pour que vive à jamais la paix dans notre merveilleux bateau ivoire.

Je vous remercie

MONIQUE TRAORE
Coordonnatrice nationale
CSSCF-CI’’Chaine de solidarité
De la Société civile féminine de
Cote d’Ivoire
Cel : 07 65 02 29
E mail : fofdgnord@yahoo.fr

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment