Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Mandat N° 943 du 17/11/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Processus de Réconciliation Nationale : Plusieurs mouvements de jeunesse soutiennent Zadi Djédjé
Publié le samedi 17 novembre 2012  |  Le Mandat


Activités
© Ministères par DR
Activités du ministre d`Etat, ministre de l`Intérieur: Hamed Bakayoko à Port-Bouët, à l`invitation de la Coalition de la jeunesse patriotique
Mercredi 24 octobre 2012. Abidjan. Centre pilote de Port-Bouët. Le ministre d`Etat, ministre de l`Intérieur, Hamed Bakayoko échange avec la coalition de la jeunesse patriotique pour la paix et le pardon de Zadi Djédjé


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

La Coalition des jeunesses patriotiques pour la paix et la réconciliation (CJPPR), a initié le mercredi 14 novembre dernier, une rencontre d’échanges et de partage au baron de Yopougon, avec plusieurs structures de jeunesse dans le cadre du processus de réconciliation nationale. Le président de la Cjppr, Zadi Djédjé a affirmé au cours de cette rencontre que les causes des crises que la Côte d’Ivoire a traversées, étaient les frustrations. « Ça fait longtemps que je parle au pouvoir. C’est pourquoi, nous organiserons un meeting le 1er décembre 2012 à la place Laurent Gbagbo de port-Boüet. Et, à ce giga- meeting, je lancerai un message clair à l’endroit du pouvoir parce que trop de frustrations appellent la révolution », a indiqué Zadi Djédjé. À propos de la situation sécuritaire, des négociations sont en cours pour la libération des pro-Gbagbo et le retour des exilés en terre ivoirienne. Il a appelé tous les mouvements de jeunesse patriotiques à s’unir pour parler d’une même voix. « Ensemble tous unis nos voix porteront fruit. Nous pourront obtenir la libération de nos amis et faire baisser la tension en faisant retomber le climat de méfiance et de suspicion qui prévaut dans nos différentes régions », a conseillé le leader de jeunesse proche de Laurent Gbagbo. A cet effet, plusieurs structures de jeunes ont rejoint la Cjppr de Zadi Djédjé et ses camarades. il s’agit du collectif des patriotes victimes de la licorne (COPAVIL), du réseau d’appui à l’insertion des jeunes (RAPIJ),de Johnson Adiko, du mouvement des grains de thé de Côte d’Ivoire de Roland Silué, du Cojep de port-Boüet dirigé par Felix Gnahoré, de l’alliance des jeunes élites pour la paix en Côte d’Ivoire présidé par Loué Blanc Lago Guy Paul, de la Fesci, de l’Abidjan université club de Coki Okoué et de la jeunesse active pour la cohésion et le développement du district des montagnes (JACDDM) de Frederick Nando. « Unis, nous sommes encore plus forts. Vous ne marcherez pas seuls, nous vous emboitons le pas dans cette marche pour la paix et la réconciliation nationale. Nous aspirons tous à une réussite sociale gage d’un avenir radieux et cela n’est possible que dans un climat apaisé », ont-ils répondu au leader de la CJPPR qui les a appelés à s’inscrire sans réserve dans le processus de réconciliation.
LORNG ESMEL

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment