Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



L'intelligent d'Abidjan N° 2701 du 29/11/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Économie

Sécurité alimentaire / La Côte d’Ivoire fait un pas de géant : Bientôt la ‘’Loi agricole Sangafowa Coulibaly’’ sur la table des députés
Publié le jeudi 29 novembre 2012  |  L'intelligent d'Abidjan


Activités
© Abidjan.net par Emma
Activités gouvernementales : Les ministres en séminaire
Mardi 5 juillet 2011. Abidjan, palais présidentiel du Plateau. Le chef de l`Etat ouvre les travaux du séminaire gouvernemental. Photo: le ministre de l`Agriculture, Mamadou Sangafowa Coulibaly


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le gouvernement ivoirien entend prendre à bras le corps la question de la sécurité alimentaire et de la nutrition, et empêcher une crise alimentaire comme ce fût le cas en 2010. Pour ce faire, l’élaboration d’une Loi d’orientation agricole (LOACI) est en projet. L’annonce a été faite par le ministre de l’Agriculture, Mamadou Sangafowa Coulibaly, le lundi 26 novembre 2012.

La Loi d’orientation agricole (LOACI) répond à une des attentes des acteurs qui ont adhéré au Programme national d’investissement agricole (PNIA). «Cette loi révèle une importance capitale pour établir un cadre clair de financement de l’agriculture, d’incitation à l’investissement agricole en Côte d’Ivoire, de valorisation du métier d’agriculteur et de modernisation de l’agriculture», a souligné Mamadou Sangafowa Coulibaly. Entre autres avantages de la Loi d’orientation agricole, c’est le fait qu’elle permettra d’harmoniser, d’enrichir et/ ou de corriger les insuffisances des lois spécifiques existantes dans le secteur agricole. Aussi la LOACI permettra-t-elle de baliser le secteur agricole par l’adoption de nouvelles innovations, de devancer d’éventuels problèmes qui y sont liés et de renforcer l’organisation économique du secteur agricole. En attendant la poursuite des travaux à travers la mise en œuvre du cadre institutionnel, des avancées déjà réalisées sont notables. C’est la raison pour laquelle, au nom du Gouvernement, il n’a pas manqué de traduire sa reconnaissances à tous les acteurs qui ont accepté d’accompagner l’Etat de Côte d’Ivoire, en participant à la table des bailleurs de fonds, en vue de la mobilisation de ressources pour la mise en œuvre du PNIA et de l’Initiative du G8 sur la sécurité alimentaire, qui s’est tenue les 12 et 13 septembre 2012, à l’Hôtel Ivoire d’Abidjan. Les intentions de décaissement de fonds se sont élevées à ce jour, à 2040 milliards de FCFA. Pour la mise en œuvre du Programme détaillé de développement de l’agriculture africaine (PDDAA), l’Etat de Côte d’Ivoire, à l’instar d’autres pays, a décidé de mettre au point son Programme national d’investissement agricole (PNIA) dont l’opérationnalité s’est matérialisée à travers le Plan national d’investissement détaillé (PID), d’un montant évalué à 2002,818 milliards de FCFA. L’effort ivoirien étant devenu un modèle dans le monde, la Côte d’Ivoire a été déclarée éligible à l’initiative G8 pour la sécurité alimentaire et la nutrition.

Honoré Kouassi

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment