Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



L'intelligent d'Abidjan N° 2718 du 20/12/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Société

Hôpitaux publics / Dr Atté Boka, porte-parole des syndicats menace : ‘‘Sans notre argent, il n’y aura pas de soins en janvier 2013’’
Publié le jeudi 20 decembre 2012  |  L'intelligent d'Abidjan




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Les syndicats de santé menacent de fermer les hôpitaux publics à partir du 14 janvier 2013 si les salaires revalorisés et les émoluments hospitaliers conférés par des décrets pris de 2007 à 2009 ne sont pas versés aux personnels soignants. Leur porte-parole, Dr Atté Boka Ernest, l’a signifié le mercredi 19 décembre 2012.

Face à la presse, dans les locaux de la bourse de travail de Treichville, Dr Boka a indiqué que le gouvernement n’a apporté aucune solution concrète à leurs revendications majeures. A l’en croire, à l’issue du préavis du 16 mars 2012, qui devrait conduire à la grève du 03 avril, le Premier ministre d’alors, M. Ahoussou Jeannot avait engagé des négociations directes avec nous. Les trois rencontres des négociations avaient abouti à un accord acceptable qui prévoyait la prise en compte des dossiers à caractère administratif. Notamment le statut particulier du personnel soignant, le profil de carrière des infirmiers et des sages-femmes, les concours des cycles de formation des ingénieurs de santé, l’intégration à la Fonction publique des agents d’hygiène, les arrêtés de nomination des Aides-soignantes du Chu de Yopougon et le glissement catégoriel des cadres supérieurs de la santé suspendu depuis 2007. Au titre des revendications à caractère financier, le leader du Synacassci a fait savoir que l’accord prévoyait, à la charge du gouvernement, le paiement de l’entièreté du montant des indemnités de fonction accordées en 2007 aux cadres supérieurs de la santé et aux personnels techniques dont la moitié est payée depuis janvier 2009 ; le paiement de l’intégralité des émoluments hospitaliers des cadres supérieurs de la santé bi-appartenants ; le paiement effectif ; le paiement effectif des 400 et 150 points d’indices accordés respectivement aux cadres supérieurs de la santé et aux personnels techniques depuis novembre 2007. «La satisfaction de ces dossiers s’inscrivait dans un chronogramme clair pour cette année 2012. Malheureusement, à l’heure du bilan, la moisson est décevante.

Pis, le calendrier de paiement des nouveaux salaires et émoluments hospitaliers étalé jusqu’en 2015 avec accumulation de nouveaux arriérés et sans mesure claire sur l’épuration des quatre ans d’arriérés est totalement inacceptable. Après un an de patience, de confiance et de bonne foi, nous faisons l’amer constat d’avoir été abusés et roulés dans la farine. Après avoir joué la carte de l’apaisement du front social dans notre milieu, l’heure est à la lutte. Nous convions le 05 janvier 2013 les camarades à une assemblée générale d’engagement collectif pour relancer la lutte syndicale active avec pour mot d’ordre, s’il n’y a rien en fin décembre, il n’y aura rien à l’hôpital en janvier 2013. Sans notre argent, il n’y aura pas de soins», a-t-il averti.

MTT

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment