Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Nouveau Réveil N° 3272 du 26/12/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Société

Célébration de la messe de Noël - Mgr Kutwa (archevêque d’Abidjan) au pouvoir et aux partis d’opposition : «Faisons notre mea-culpa pour reconnaître nos propres torts, nos intransigeances »
Publié le mercredi 26 décembre 2012  |  Le Nouveau Réveil


Religion
© Autre presse par DR
Religion : Mgr Kutwa (archevêque d’Abidjan)


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

La Côte d’Ivoire, à l’instar des pays du monde, a célébré, dans la nuit du 24 au 25 décembre, la fête de Noël, marquant pour la communauté Catholique la naissance de Jésus. A cette occasion, Jean Pierre Kutwã, archevêque d’Abidjan, a donné un message de paix et d’espoir à l’ensemble des Ivoiriens. A propos de la célébration de la Noël et les prévisions annonçant la fin du monde, l’archevêque d’Abidjan s’est voulu clair «La raison principale de notre joie en cette nuit très sainte, c’est la pensée que Dieu jamais n’abandonne le monde qu’Il a créé, en dépit des catastrophes, des guerres et autres prédictions apocalyptiques sur la fin du monde qui n’engagent que ceux qui les véhiculent ainsi que ceux qui veulent leur accorder du crédit.

C’est que le Christ qui vient au milieu de nous, reste pour les hommes de tout temps, le signe visible que Dieu a souci de nous». Dans son message à la classe politique et à l’ensemble des Ivoiriens, il a appelé à l’humilité de tous et au mea-culpa: «La situation intérieure de notre pays nous le commande; l’avenir, de nos enfants, si ce n’est notre propre avenir nous l’exige. Aussi, voudrais-je nous inviter, chacun là où l’appel de Dieu l’a placé, parti au pouvoir, parti d’opposition, hommes et femmes, jeunes et enfants, à faire notre mea culpa pour reconnaître nos propres torts, nos intransigeances, afin d’œuvrer véritablement à l’avènement de la paix et de la justice». Il les a invités «à croire que la naissance du Christ apporte réellement et concrètement quelque chose de nouveau à notre pays.»

JEAN PRISCA

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment