Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Tragédie de la Saint Sylvestre à Abidjan: le communiqué du FPI
Publié le jeudi 3 janvier 2013  |  Partis Politiques


Nouvel
© Abidjan.net par Merlin Foyet
Nouvel an: une bousculade aurait provoqué la mort de plusieurs dizaines de personnes dont de nombreux enfants au Plateau
Mardi 1er janvier 2013. Abidjan. Une bousculade aurait provoqué la mort de plusieurs dizaines de personnes dont de nombreux enfants au Plateau. Les blessés auraient été transférés au CHU de Treichville


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le mardi 1er janvier 2013, la Direction du FPI a appris avec effroi et consternation - par voie de presse - qu`une « bousculade » survenue à Abidjan, dans le quartier du Plateau pendant la nuit précédente, avait brutalement et lourdement endeuillé la nation toute entière.

Selon les autorités politiques, cette tragédie, dont les origines sont encore indéterminées, « a occasionné la mort d`au moins soixante de nos concitoyens (pour la plupart des femmes et des enfants) et fait officiellement une cinquantaine de blessés ».

En ces moments de réelles souffrances partagées et au nom de tous les militantes et militants du Parti, la Direction du Front Populaire Ivoirien :

s’incline respectueusement sur la mémoire des disparus ;
adresse ses sincères condoléances attristées aux familles endeuillées ;
souhaite un prompt rétablissement aux blessés.
La Direction du FPI note cependant avec tristesse que le gouvernement de la république, en appelant des milliers de jeunes ivoiriens à une manifestation nocturne de cette envergure, n’a pas pris les précautions sécuritaires nécessaires pour éviter une telle tragédie nationale.

La Direction du FPI, profondément choquée par la perte brutale et injustifiée de plus de soixante de ses jeunes concitoyens,

demande avec insistance la démission du Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, M. Hamed BAKAYOKO, en attendant les résultats de l’enquête promise par le chef de l’Etat ;
exhorte les tenants actuels du pouvoir d’Etat à sortir de l’amateurisme et de la forfanterie pour assurer la sécurité des Ivoiriens à défaut de leur apporter la tranquillité à laquelle ils ont légitimement droit.
Que Dieu Reçoive en Son Paradis l`Ame des Défunts.

Fait à Abidjan, le 2 janvier 2013

Le Secrétaire Général & Porte-parole

Dr KODJO Richard

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment