Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Discours du Premier ministre Daniel Kablan Duncan à l`occasion de la signature d`un accord de prêt pour la réalisation du projet de barrage de Soubré
Publié le mercredi 9 janvier 2013  |  Ministères


Activité
© Ministères par DR
Activité gouvernementale : M.Daniel Kablan DUNCAN et Eximbank Chine signent un accord de prêt pour la réalisation du projet de barrage de Soubré
Mercredi 09 janvier 2013. Abidjan.Primature.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Monsieur le Président du Conseil Economique et Social,
Monsieur le Ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie ;
Madame le Ministre auprès du Premier Ministre chargée de l’Economie et des Finances ;
Monsieur l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine en Côte d’Ivoire ;
Monsieur l’Ambassadeur de Côte d’Ivoire en République Populaire de Chine ;
Monsieur le Représentant d’Eximbank Chine ;
Monsieur le Directeur Général de SINOHYDRO ;
Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux ;
Mesdames et Messieurs les opérateurs économiques du secteur de l’énergie ;
Mesdames et Messieurs les Représentants de SINOHYDRO ;
Mesdames et Messieurs les Représentants de la presse ;
Honorables invités,
Mesdames, Messieurs.
Je voudrais de prime abord, saisir l’opportunité que m’offre le début de la nouvelle année 2013, pour souhaiter du fond du cœur, à chacune et à chacun de vous, à vos familles, à vos proches et à l’ensemble de vos collaborateurs et partenaires, mes vœux de santé, de bonheur et de pleine réussite dans vos entreprises.
Pour notre part, nous pouvons déjà dire que 2013, s’annonce porteuse d’espoir pour la Côte d’Ivoire en matière économique et la cérémonie de ce jour s’inscrit dans ces perspectives heureuses.

Il m’est donc particulièrement agréable de prononcer cette allocution à l’occasion de la signature de l’accord de prêt entre Eximbank CHINE et la Côte d’Ivoire en vue de permettre la réalisation du Projet d’aménagement du barrage hydroélectrique de SOUBRE.
C’est une marque tangible de l’excellence des relations de coopération qui unissent la Côte d’Ivoire et la Chine, relations impulsées en 2012 par leurs Excellences Alassane OUATTARA et HU Jintao et concrétisées dès 2012 par nos gouvernements respectifs, bien entendu avec l’appui du secteur privé.
Au nom du Président de la République de Côte d’Ivoire, de son Gouvernement et en mon nom propre, je voudrais réitérer mes sincères remerciements au Gouvernement de la République Populaire de CHINE pour l’octroi de cet autre prêt important à notre pays, un appui qui vient renforcer notre production nationale d’énergie électrique.
Je félicite les équipes techniques de nos deux pays qui ont travaillé sans relâche à la préparation de la signature de cet accord de prêt.
Excellences, Mesdames et Messieurs,
Le 31 décembre 2012, à l’occasion de son message de nouvel an à la Nation , le Chef de l’Etat indiquait que le travail des dix-huit (18) mois écoulés avait permis de rétablir les grands équilibres macro-économiques, permettant ainsi à l’activité économique de connaître un regain de vitalité.
En conséquence, le taux de croissance du Produit Intérieur Brut (PIB) de la Côte d’Ivoire a été estimé à 8,6% en 2012 figurant ainsi parmi les plus élevés au monde, et ce taux va atteindre 9% en 2013.
Je puis dire d’ores et déjà que l’ambition du Gouvernement est d’atteindre une croissance à deux chiffres dès 2014.
En cohérence avec ces perspectives, la planification faite par le Ministère des Mines, du Pétrole et de l’Energie sur la période 2012-2020, a identifié un certain nombre d’ ouvrages de production d’énergie électrique à réaliser pour faire face à la demande d’électricité sur le plan national et sous régional.
Le barrage de SOUBRE fait partie de ces investissements prioritaires, Certains n’hésitent d’ailleurs pas à qualifier ce projet de ‘’mythique’’ tant sa réalisation a été longtemps annoncée et tant ces annonces n’ont pas été suivies d’actes concrets. En effet, la construction de ce Barrage, décidée dans les années 1980, a été plusieurs fois reportée pour des raisons multiples au point où plus de 30 ans après, il est encore au stade de projet.
Son Excellence Monsieur le président Alassane OUATTARA en a fait une promesse de campagne et aujourd’hui, la promesse se transforme en réalité. Je me réjouis donc de cette issue heureuse au nom de toutes nos populations.
Au barrage de Soubré, s’ajoutent les projets suivants déjà lancés pour le renforcement de la capacité de production d’électricité :
• La troisième phase d’AZITO relative à la réalisation d’un Cycle Combiné de 140 MW - cela fera passer la capacité d’Azito de 296 MW à 436 MW. Le bouclage financier est intervenu à Paris le 18 octobre 2012 et la mise en service est prévue en 2015 ;
• La quatrième phase de CIPREL pour la réalisation d’un Cycle Combiné de 222 MW dont la mise en service du premier groupe de 111 MW est prévue en 2013 et les 111 MW restants en 2015. Avec cet investissement, la capacité de CIPREL, actuellement de 321 MW va passer à 543 MW.
• Quant à la centrale de location AGGREKO dont la puissance installée initiale était de
70 MW, elle a été augmentée à 100 MW depuis le 18 juillet 2012, et sera portée à
200 MW, à la fin du premier trimestre 2013.
La capacité globale énergétique de toute la Côte d’Ivoire est actuellement de 1420 MW. Après la réalisation des différents projets ci-dessus indiqués, cette capacité va passer à 1882 MW dont 604 MW pour l’hydraulique et 1278 MW pour le thermique.
D’autres projets de centrales de production d’énergie sont en cours de négociation.
Madame et Monsieur les Ministres,
Excellence Monsieur l’Ambassadeur,
Chers partenaires d’Eximbank Chine,
Honorables invités,
Le barrage de SOUBRE constitue un ouvrage important dans le plan global défini pour assurer à moyen terme l’équilibre de l’offre et de la demande en électricité. La demande à satisfaire intègre aussi bien les besoins nationaux, que ceux de la sous-région, du Conseil de l’Entente, de ceux de la Rivière Mano et de la CEDEAO. Je veux parler principalement, du Mali, du Burkina-Faso, du Ghana, du Togo, du Bénin, du Liberia, de la Sierra-Leone et de la Guinée. Les travaux de réalisation de la ligne d’interconnexion vont démarrer en 2013 en vue d’une mise en service en 2016.
Excellences, Mesdames et Messieurs,
Comme vient de le rappeler Monsieur le Ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, le projet d’aménagement hydroélectrique de SOUBRE comprend la construction d’un barrage hydroélectrique de 275 MW et la réalisation du réseau d’évacuation de l’énergie associée.

Ce projet, d’un coût total estimé à 331 milliards de FCFA, a bénéficié de conditions de financement attrayantes de la part d’Eximbank CHINE et du Gouvernement de la République Populaire de CHINE que je tiens à remercier, à nouveau.
Le projet comprend deux (2) parties :
• 281 milliards de FCFA pour la construction du barrage et des cités ;
• 50 milliards de FCFA pour les mesures environnementales et sociales ainsi que pour la maîtrise d’œuvre.
Le montant du prêt consenti ce jour, couvre 85% du coût total du projet soit environ 239 milliards de FCFA. Les 15% restant, soit 92 milliards de FCFA seront mobilisés par la Côte d’Ivoire sur la durée du projet c’est à dire 5 ans.
Le taux d’intérêt est de 2% et la durée de remboursement est de 20 ans avec un différé de 9 ans. Ce qui est hautement concessionnel.


Excellence, Mesdames et Messieurs,
L’aménagement hydroélectrique de SOUBRE est un projet structurant qui permet de reprendre la valorisation de l’immense potentiel hydroélectrique de la Côte d’Ivoire évalué à
2000 MW dont seulement 25% sont utilisés à ce jour.
Il permettra surtout de rééquilibrer le mix-énergétique actuellement dominé par la production d’origine thermique.
En outre, les retombées socio-économiques de ce projet sont immenses en ce sens que le Barrage de SOUBRE permettra :
• la création de près de 5.000 emplois sur la période de construction qui durera au moins 5 dont plusieurs centaines d’emplois permanents;
• l’utilisation d’entreprises locales pour les prestations et la fourniture de matériaux (ciment, fer, etc. ;
• l’électrification rurale des villages riverains au projet.
• la construction d’infrastructures de base telles que des marchés, des logements, des écoles, un centre de santé, un complexe sportif, une station d’épuration, etc… ;
• la création d’activités génératrices de revenus au profit des populations dans les domaines tels que la pêche, l’agriculture, le tourisme ;
• La formation de cadres ivoiriens dans les secteurs de la production de l’énergie et de l’environnement.
Vous comprenez donc que nos attentes soient fortes pour ce projet qui est un investissement majeur non seulement pour notre pays mais également pour la sous-région ouest-africaine.
C’est pourquoi, avant de clore mon propos, je voudrais encore une fois féliciter l’ensemble des acteurs impliqués dans ce projet. Un pas important vient d’être franchi avec la signature de cet important accord de prêt qui ouvre la phase d’exécution des travaux.
Le président Alassane OUATTARA et l’ensemble du gouvernement que j’ai l’honneur de conduire, attachent du prix à la bonne et pleine exécution de cet ouvrage majeur. J’invite donc toutes les intelligences et les énergies déployées à la mise en œuvre de ce projet, à poursuivre avec la même détermination et abnégation, cette importante mission qui leur est confiée, et à respecter les dispositions du cahier de charge afin de réaliser ce projet dans les délais requis.
C’est ainsi que nous pourrons apporter une réponse adéquate aux nombreux besoins en énergie de nos populations et à ceux des pays voisins.
La Côte d’Ivoire est au travail, avec le concours de tous nos partenaires dont Eximbank Chine qui, par cet appui, apporte une contribution appréciable qui permettra à la Côte d’Ivoire d’être « un pays émergent à l’horizon 2020 ».
Je vous remercie de votre aimable attention.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment