Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3957 du 31/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Sport

Côte d’Ivoire - Algérie (2-2) : Les Eléphants préservent leur invincibilité
Publié le jeudi 31 janvier 2013  |  Le Patriote


Football/CAN
© Abidjan.net par Liz Paba
Football/CAN 2013: Les Fennecs d`Algérie et les Eléphants de Côte d`Ivoire se neutralisent (2-2)
Mercredi 30 janvier 2013, groupe D, Rustenburg. Les Fennecs d`Algérie et les Eléphants de Côte d`Ivoire se neutralisent (2-2) pour le compte de la troisième journée des matchs de poules de la CAN 2013.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Pour son troisième match du groupe D, Sabri Lamouchi a opéré un véritable turnover. Il a changé son équipe à 99%. Hormis Kolo Abib, N’Dri Romaric, Didier Drogba et Kalou, tous les autres titulaires des deux premiers matchs étaient sur le banc. Une équipe expérimentale qui avait la lourde charge de maintenir la dynamique de victoire dans cette 29ième édition de la CAN Orange Afrique du sud 2013. Mais au final, cette équipe n’a pu mieux faire que d’arracher un match nul à l’Algérie de Vahid Halilhodzic. La faute à un nouveau choix tactique de Sabri Lamouchi. Il a voulu voir en situation de jeu ses trois joueurs de profondeurs. Drogba, Bony et Arouna Koné. Mais, Salomon Kalou aligné pour partir du milieu et bloquer le couloir est plus attiré par l’attaque. Dans cette configuration, le milieu de terrain devenait faible. Malgré la présence d’un N’Dri Romaric revenu en état de grâce. Finalement, les deux équipes se neutralisent (2-2) mais offrent au public du Royal Stadium quatre buts de belle facture. Pourtant, les choses commencent assez mal pour cette formation « B » quand, Traoré Ismaël, qui dispute son premier match officiel avec la Côte d’Ivoire, provoque un pénalty. Heureusement, le très technique milieu droit algérien, Boudebouz Ryad a le pied carré. Son tir fracasse le montant gauche de Yeboah Daniel qui avait plongé du bon côté. Passé cette frayeur, le jeu est plus ou moins équilibré. Les Eléphants dans une disposition offensive sont moyens dans l’entrejeu. Le jeune Razak Abdul tente de rabattre les ballons mais il est seul dans une forêt blanche. N’Dri Romaric a pour rôle de donner de longs ballons à la puissante attaque que constitue Koné Arouna, Bony Wilfried et Didier Drogba. Le capitaine des Eléphants n’a pas encore son allure princière mais il court sur tous les ballons. C’est Salomon Kalou qui est visité par la chance. Son sens du placement et le grand travail abattu par ses camarades le mettent très souvent en position idéale. Mais le Lillois est d’une inefficacité maladive. Il a l’occasion de donner l’avantage aux siens (12’ ; 16’ et 35’) mais Salomon Kalou est en panne sèche au niveau de la finition. La disposition tactique de Sabri Lamouchi n’est pas huilée. Pas du tout. Drogba et Bony ou Arouna se cherchent devant. Ils se marchent souvent sur les pieds quand ils ne sont pas royalement ignorés par un milieu de terrain à l’arrêt. Derrière Boka Arthur est à la peine. Face à Boudebouz, il ne gagne aucun duel en première période. Ceci expliquerait-il la titularisation d’un Tiéné Siaka abonné sur le banc parisien ? Toujours est-il que cette équipe malgré tout le calme et toute la concentration qui l’incarnent ne parvient pas à faire sauter le verrou défensif des Fennecs. Toutefois, ce n’est pas faute d’avoir essayé. Bony Wilfried, Razak et Didier Drogba sont tous allés au tir. Si celui du capitaine des pachydermes était hors cadre, les deux autres ont réchauffé les gants de Mbolhi Adi Rais. La seconde période commence comme la première. Belkalem place une tête à bout portant mais Yeboah est sur la trajectoire. La Côte d’Ivoire joue pratiquement sans milieu de terrain. Et Eboué est fautif d’une main dans la surface de réparation. L’Algérie ne manque pas cette aubaine et prend l’avantage par Feghouli Sofiane. La Côte d’Ivoire est sonnée par ce but. Et sur une énième perte de balle de Salomon Kalou, le contre qui s’en suit est fulgurant. Soudani El Arabi (69’) corse l’addition pour les Fennecs d’une belle tête. A deux buts à rien, Sabri Lamouchi ne semble pas paniquer. Il laisse jouer son équipe en dépit de quelques déchets. Boka se réveille enfin et adresse un beau centre que Drogba (76’) convertit de la tête. Ce premier but du capitaine Drogba révolte les pachydermes qui veulent laver l’affront. Le même Boka est à l’abordage. Il sert Bony qui, après un contrôle, arme une frappe lourde qui fait mouche (79’). La Côte d’Ivoire tient son égalisation et l’honneur est sauf. Sabri a pratiquement vu tous ces joueurs à l’œuvre. Il peut donc entamer les quarts de finale de dimanche prochain face au Nigéria avec plus de sérénité. Surtout que ce match lui a permis de laisser au repos plusieurs cadres de son équipe.
Koné Lassina (Envoyé spécial)

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment