Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



L`intelligent d`Abidjan N° 2750 du 31/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Économie

Succession de Pascal Lamy, Dg sortant / Les candidats dévoilent leur plan
Publié le jeudi 31 janvier 2013  |  L`intelligent d`Abidjan




 Vos outils




Le Ghanéen Alan John Kwadwo préconise un nouveau consensus commercial
C’est connu. Neuf candidats dont deux Africains sont en lice pour succéder à Pascal Lamy, Directeur général sortant de l’OMC (Organisation mondiale du Commerce) dont est membre la Côte d’Ivoire depuis 1995. Cette organisation, dans ses procédures de succession, donne la possibilité aux candidats pour s’exprimer à tour de rôle devant les membres du conseil de l’organisation et de la presse pour présenter un aperçu de leur programme, leur motivation pour la succession du DG sortant. C’est ainsi que depuis le 29 janvier 2013, selon le chronogramme de passage établi des candidats t, le Ghanéen Alan John Kwadwo a décrit ce qu’il entend faire dans les échanges commerciaux, une fois désigné par ses pairs. Dans un support vidéo posté sur le site de l’OMC (http://www.wto.org/indexfr.htm), Alan John Kwadwo, candidat de la CEDEAO de par son rapprochement à la zone, dit ceci : «Les défis auxquels se trouve aujourd’hui, confronté l’OMC consistent à donner un nouveau souffle à cette organisation». Car, comme il le dit lui-même, c’est la seule organisation qui est contre le protectionnisme et qui joue en même temps le rôle d’outil de la relance de l’économie au niveau mondial. Le disant en connaissance de cause, Alan John Kwadwo Kyerematen sait que les règlements techniques et les normes de produits peuvent varier d'un pays à l'autre. L'existence d'un grand nombre de règlements et de normes différentes rendent les choses difficiles pour les producteurs et les exportateurs. Si les règlements sont établis arbitrairement, ils peuvent servir de prétexte au protectionnisme. C’est la raison fondamentale qui préconise une nouvelle approche. «Je souhaite un nouveau consensus commercial qui serait un cadre stratégique pour renforcer non seulement le système commercial multilatéral, mais aussi le programme commercial multilatéral, pour nous permettre de retrouver une certaine crédibilité afin d’identifier de nouveaux domaines stratégiques des échanges mondiaux et qui ont une incidence sur le commerce», a expliqué le candidat. Qui souligne aussi que tout revient aux membres du conseil de l’organisation de faire aboutir le nouveau consensus commercial qui se fonde sur les valeurs fondamentales de l’organisation. Le premier moteur stratégique, précise-il, consiste à mettre l’accent sur les points forts. Ensuite, savoir que l’organisation appartient à tous ses membres, et que les intérêts de tout un chacun sont importants. Troisième moteur stratégique, Alan John Kwadwo souligne qu’il appartient aux membres de l’organisation d’intervenir de façon plus réactive et proactive de tourner vers la société civile, le monde des affaires ainsi que les décideurs qui ont aussi une incidence sur les activités commerciales. «Quant au quatrième moteur stratégique, il nous appartient d’avoir une approche plus dynamique et plus solide en faveur du développement et de la croissance. Pour le cinquième point et non des moindres, nous savons que l’organisation doit gérer les relations entre le multilatéralisme et le régionalisme. Ce sont là, les cinq moteurs qui permettent d’avoir un nouveau consensus commercial», avance Alan John Kwadwo. Celui-ci est en course pour le fauteuil de DG de l’OMC au même titre que l’Indonésienne, Mme Mari Elka Pangestu ; M. Tim Groser (Nouvelle-Zélande) ; la Kenyane Mme Amina C. Mohamed ; le Jordanien M. Ahmad Thougan Hindawi; le Mexicain M. Herminio Blanco ; M. Taeho Bark (République de Corée du Sud) et M. Roberto Carvalho de Azevêdo pour le compte du Brésil.
Honoré Kouassi

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment