Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Mandat N° 1013 du 12/2/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Réconciliation, retour des exilés / Zady Djédjé au président Ouattara : « Au nom de la paix, libérez tous les prisonniers politiques »
Publié le mardi 12 fevrier 2013  |  Le Mandat


Cohésion
© Abidjan.net par Emma
Cohésion sociale : Zady Djédjé invite les pro-Gbagbo à faire la paix
Lundi 24 septembre 2012. Abidjan, Baron bar de Yopougon.La coalition des jeunes patriotes pour la paix et la réconciliation (CJPPR) dirigée par Zady Djédjé, a rencontré la presse


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

La Coalition de la jeunesse patriotique pour la paix et la réconciliation (CJPPR), a organisé, le samedi 09 février dernier, un meeting en hommage aux disparus de la crise post-électorale à l’espace CP1 de Yopougon. A cette occasion, le président de la CJPPR, Zady Djédjé s’est prononcé sur la situation sociopolitique actuelle avec les arrestations de Blé Goudé, du Cdt Jean Noël Abehi, de Jean Yves Dibopieu et des pro-Gbagbo inculpés. Zady Djédjé s’est dit inquiet des récentes arrestations des exilés pro-Gbagbo après l’inculpation de plusieurs cadres du FPI, notamment par la tournure que prend l’évolution de la situation sociopolitique. Par conséquent, le président de la CJPPR a affirmé que pour la consolidation de la cohésion sociale encore fragile et pour faciliter le retour des exilés, le chef de l’Etat devrait libérer tous les détenus pro-Gbagbo emprisonnés à Abidjan et à l’intérieur du pays. « La Côte d’Ivoire a connu trop de traumatisme et au moment où il est de plus en plus question de réconciliation, et surtout au moment où le pouvoir et le principal parti d’opposition sont engagés dans un dialogue républicain, l’idéal serait que le pouvoir libère tous les prisonniers politiques », a-t-il indiqué. Aux pro-Gbagbo tout comme aux pro-Ouattara, le leader de la CJPPR, Zady Djédjé a rappelé la nécessité d’aller à la paix en abandonnant le langage de la vengeance et de la violence. Abordant la question de la situation des exilés politiques, il a formulé au chef de l’Etat la même doléance, celle de créer les conditions nécessaires pour un retour des exilés politiques sans menaces. « Il faut que nos frères du Ghana, du Togo et du Liberia rentrent dans leur pays sans être inquiétés par des menaces d’emprisonnement », a soutenu le leader de la CJPPR. Prenant la parole, le maire de Yopougon, Yao Yao Bertin a appuyé les propos de Zady Djédjé tout en insistant sur l’importance de la cohésion sociale et la paix. « Le temps de la guerre est passé. Il faut maintenant aller à la paix et à la réconciliation nationale », a-t-il affirmé. Le représentant de la CDVR chargé de la jeunesse, Karim Ouattara a, quant à lui, invité les uns et les autres à la retenue. Seul gage pour la bonne marche du processus de la réconciliation nationale.

Esmel LORNG

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires